Tag-Archive for » Bézier «

De Béziers à la ville rose

Nous avons quitté la région des champs de lavande (nous n’avons pas vu en réalité) pour les champs d’oliviers et de tomates. Il est vrai que pendant le voyage d’aujourd’hui nous quittons le climat méditerranéen pour le climat océanique. Le climat montagnard n’étant pas loin : dans les Pyrénées que nous apercevons au cours du chemin après avoir longé le Massif Central.

Un mur peint de Narbonne évoque Charles Trenet, natif de la ville.

Déjà à Arles, les férias étaient évoquées, elles le sont de nouveaux dans la région. Des férias sont des fêtes locales annuelles caractérisées par des corridas.

Nous sommes sur la route du Cassoulet : Castelnaudary, Toulouse… mais la région est également celle du foie gras.

Signe particulier dans les villages, les volets des maisons sont fermés à cause de la chaleur.

Par-ci, par-là, depuis notre départ de Lille, nous découvrons un moulin à vent comme aujourd’hui. Un moulin comme ceux de Tartarin de Tarascon.

Les briques réapparaissent dans les constructions des maisons avant d’arriver dans la ville Rose : Toulouse.

Toulouse doit sa fortune au pastel. Ce n’est pas le pastel sous forme de bâton que l’on connaît pour les coloriages. Le pastel est une plante qui était cultivé à Toulouse et qui donnait une teinture bleue pour les vêtements ! Désormais, on trouve des savons, des shampoings, etc. au pastel.

Aix – Marseille – Arles – Béziers

Cette fois nous sommes dans le sud pour la journée… sous un climat méditerranéen.

La mer Méditerranée est devant nous. Elle porte ce nom car elle est au milieu des terres (médi : milieu, terranée : terre).

Le mistral (le vent dominant de la région) souffle modérément.

Toutes les maisons, contrairement à ce que l’on nous avait dit, ne possèdent pas de piscine.

Des panneaux, au dessus des routes, indiquent : cigarette jetée = risque d’incendie. Quelques jours avant notre passage, il y a eu un incendie de forêt dans les collines des quartiers Est qui a détruit 1 300 hectares de végétation.

Des lauriers et des fleurs décorent le bord de la route.

Il n’y a pas que dans le Nord de la France que les plaines existent… La Camargue en est un bon exemple.

Les landes et la garrigue nous séparent des taureaux.

À Arles, aux abords des arènes, taureau est écrit toro. Non loin de là, l’amphithéâtre était inaccessible pour cause de spectacle.

Le festival photo annuel d’Arles battait son plein.

Maintenant, ce sont les agaves qui longent la route, parfois avec des vignes très basses.

La source Perrier à Vergeze n’est pas loin de notre route.

Sète est la ville de Georges Brassens.

Dans la région d’Agde, des pinèdes jalonnent le paysage (de trop nombreux campings le défigurent !)

Les plages de la mer Méditerranée sont courtes, presque sans mouette et sans marée.