Tag-Archive for » Toulouse «

Dans le Sud-Ouest, de Toulouse à Bordeaux

Nous sommes dans le Sud-Ouest.

À l’abbaye de Moissac, une coquille saint-Jacques nous indique que ce lieu est sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.

Toujours à Moissac, nous découvrons l’existence des stations uvales : ce sont des lieux où l’on fait une cure par le raisin !

La ville d’Agen est connue pour ses pruneaux. Elle leur doit son succès car les célèbres pruneaux étaient expédiés par bateau depuis les quais de la Garonne. C’est ainsi que Agen donna son nom aux pruneaux qui s’appellent depuis pruneaux d’Agen.

Nous passons par la région de d’Artagnan chère à Alexandre Dumas. Nous traversons en effet la Gascogne.

Le pays de Pierre Perret : Castelsarrasin était sur notre route.

Nous croisons de nombreux vergers : pommes – poires – nectarines… en alternance avec des cultures : maïs, tournesol et tabac.

À Marmande, la Tomato fiesta, nous rappelle que la villes est associée de la Tomate. Une variété de tomates porte le nom de la ville : la tomate Marmande.

Nous traversons les vignobles du Sauterne, des graves et nous dormons entre les vignes des côtes de Bourg et des côtes de Blaye, et des sites de chasses à la palombe sont cachés dans les bois voisins. Nous sommes à Bordeaux.

Pour arriver à notre hébergement, nous sommes passés au dessus de la Garonne sur le Pont d’Aquitaine qui est un impressionnant pont suspendu.

De Béziers à la ville rose

Nous avons quitté la région des champs de lavande (nous n’avons pas vu en réalité) pour les champs d’oliviers et de tomates. Il est vrai que pendant le voyage d’aujourd’hui nous quittons le climat méditerranéen pour le climat océanique. Le climat montagnard n’étant pas loin : dans les Pyrénées que nous apercevons au cours du chemin après avoir longé le Massif Central.

Un mur peint de Narbonne évoque Charles Trenet, natif de la ville.

Déjà à Arles, les férias étaient évoquées, elles le sont de nouveaux dans la région. Des férias sont des fêtes locales annuelles caractérisées par des corridas.

Nous sommes sur la route du Cassoulet : Castelnaudary, Toulouse… mais la région est également celle du foie gras.

Signe particulier dans les villages, les volets des maisons sont fermés à cause de la chaleur.

Par-ci, par-là, depuis notre départ de Lille, nous découvrons un moulin à vent comme aujourd’hui. Un moulin comme ceux de Tartarin de Tarascon.

Les briques réapparaissent dans les constructions des maisons avant d’arriver dans la ville Rose : Toulouse.

Toulouse doit sa fortune au pastel. Ce n’est pas le pastel sous forme de bâton que l’on connaît pour les coloriages. Le pastel est une plante qui était cultivé à Toulouse et qui donnait une teinture bleue pour les vêtements ! Désormais, on trouve des savons, des shampoings, etc. au pastel.