Tag-Archive for » Strasbourg «

Strasbourg à Besançon

Voici notre petit rapport quotidien. Notre itinéraire passait aujourd’hui par Strasbourg – Schirmeck – Celles – Épinal – Vesoul et pour finir Besançon.

Dans plusieurs scieries, les tronc d’arbres qui attendaient dehors étaient arrosés.

Le Struthof est le seul camp de concentration en France. C’était un camp d’extermination pendant la seconde guerre mondiale. Les allemands tuaient les juifs et les opposants à Hitler dans une chambre à gaz puis passaient les corps au four crématoire. Pour que les gens entrent dans la chambre à gaz, on leur faisait croire qu’ils allaient prendre une douche.

Nous sommes passés par un nouveau col, le col du Donon.

Il n’y a pas de mélange de couleurs dans les images d’Épinal. Par exemple, on utilise la couleur orange, mais on ne mélange le rouge et le jaune lors de l’impression pour l’obtenir.

Les vrais bonbons des Vosges sont fabriqués dans les Vosges. Les bonbons que l’on trouve en général sous le nom Bonbons des Vosges sont fabriqués en dehors des Vosges. Regardez sur le paquet…

La Moselle traverse Épinal.

Tout autour de la route, tout était vert ; les prés, les forêts…

Nous remarquons qu’il y a beaucoup de fontaines dans les ville et les villages.

Nous quittons la Lorraine par les Vosges pour entrer dans la Franche-comté. La Franche-comté est à cheval sur les Vosges et le massif du Jura.

Nous remarque qu’effectivement la Franche-Comté est une région très boisée. Elle est d’ailleurs la région la plus boisée de France (près de 45 % de la surface de la France-comté est boisée).

À Besançon, nous avons vu des montres créées spécialement pour le tour de France, qui faisait étape la veille dans la ville. Rien à voir avec les horloges comtoises.

Dans la ville de naissance de Victor Hugo, sur les pizza, on peut trouver des rondelles de saucisses de Morteau.

La ville a été fortifiée par Vauban et une citadelle domine la ville.

De Reims à Strasbourg

Voici ce que nous avons noté pendant notre voyage… On rédigera plus tard !

Voici les principales villes par lesquelles nous sommes passés : Reims – Bar le Duc – Domremy la Pucelle – Nancy – Phaslbourg – Strasbourg. Les photos de la journées sont dans l’album Flickr Reims – Strasbourg

Chemin des Dames

Maison de champagne avec des hauts murs, très longs et de jolis « chateaux »

Il y a toujours des zones commerciales à l’entrée des villes qui ne sont pas jolies.

On a rencontré en sortant de Reims plusieurs fois Henri Farman. C’est qui ?

Tout le long de la route, jusque Bar le Duc il y avait des champs ouverts (Open fields) avec du maïs, du tournesol, du pavot, des pommes de terre, du colza…

La route longeait rarement le TGV Est.

Le paysage de Reims à Bar le Duc est monotone. En plus, nous traversons (ou aperçevons) peu de villages.

Parfois, nous croisons des champs d’éoliennes et quelques cimetières militaires des deux guerres.

Beaucoup de pylone électrique (lignes hautes tensions) traverses les paysages.

À la sortie de Vouthon, nous avons vu un monument à la gloire des mamans ! C’est la maman de Jeanne d’arc qui est à l’honneur.

Une fois dans la région de Domrémy la Pucelle (le village natal de Jeanne d’Arc), le paysage devient vallonné.

La place Stanislas à Nancy est vraiment très belle.

Les canaux sont toujours présents.

Des bananiers apparaissent sur le seuil des portes.

Phaslbourg est le point de départ d’André et de Julien (les enfants du livre Le tour de France par deux enfants). Nous aussi, nous sommes passés symboliquement sous la porte de France.

Nous avons ensemble « escaladé » le premier col, le col de Saverne (410 m).

L’ami Fritz (Erckmann-Chatrian) se « marie » à Marlenheim.

Les villages alsaciens finissent souvent par eim ou ourg ce qui veut dire foyer en Alsacien.

On pouvait remarquer la richesse des habitants des maisons alsaciennes à l’aide des poutres du colombage. La longueur des poutres indiquait la richesse. Les petites poutres assemblées indiquaient les gens pauvres, les grandes poutres étaient réservées aux riches.

Les cultures en Alsace, outre les vignes sont : les glaieuls, les asperges, le houblon… Si depuis la route en venant de Reims on pouvait voir au loin la ligne bleu des Vosges, depuis l’Alsace, c’est la forêt noire que l’on voit. Choucroute, salade de gruyère, cervelas, etc. sont quelques spécialité Alsacienne.