Tag-Archive for » Nord-Pas de Calais «

Un retour éphémère à Lille

Dans les villes que nous traversons, des drapeaux français ornent les fenêtres plus fréquemment que dans les autres régions. Comme hier, cette présence des drapeaux rappelle le débarquement. Nous sommes en Normandie !

Sous la pluie, nous remontons vers la Haute-Normandie : Bayeux, Caen, Cabourg, Deauville, Trouville, Honfleur, Le Havre, Fécamp, Dieppe.

Aussi, les falaises de craie, le pays de Caux où se déroula la bataille de Crécy au début de la guerre de Cent Ans sont tristes sous la pluie.

Pourtant, les nom des côtes sont jolis : côte de nacre, côte d’Opale, etc.

Contrairement au film Bienvenue chez les ch’ti, la pluie s’arrête un peu avant d’arriver dans le Nord – Pas de Calais (même un peu avant la Picardie).

La route continue par les stations balnéaires de Berck, du Touquet, par le port de Boulogne, les Caps Blanc Nez et Gris Nez.

Le Cap Blanc Nez est le point le plus proche de l’Angleterre. Par temps clair, on peut aperçevoir les côtes anglaises. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le tunnel sous la Manche n’est pas loin et le 25 juillet 2009 on fêtera dans les environs le centenaire de la traversée de la Manche par Louis Blériot.

Le Pas de Calais marque le passage de la Manche à la Mer du Nord…

Calais connue pour sa dentelle et Les bourgeois de Calais passé, nous revenons dans le pays des géants, notre nord natal via Dunkerque, la patrie de Jean Bart.

Le long de la route qui nous ramène à Lille, nous remarquons des champs de houblon.

Lille, capitale des Flandres et du Nord-Pas de Calais n’est qu’une étape dans notre voyage. Comme André et Julien, nous devons encore nous rendre à Paris, à Versailles et aller jusque Chartres pour terminer notre voyage.

Si vous vous intéressez au Nord-Pas de Calais, Eau avait dans les années 1980 fait le tour du Nord-Pas de Calais en cyclomoteur pendant deux mois… Vous pouvez aller lire ce qu’il écrivait à l’époque : Nord-Pas de Calais ;-)

Nous prenons quelques jours de repos avant de repartir. À bientôt.

De Lille à Reims

la cathédrale de Laon au loin

Voilà, nous sommes partis. À la différence d’André et de Julien, nous voyageons en voiture et non à pied, en train, en voiture tirée par des chevaux… À leur époque, André et Julien n’avaient pas de lecteur MP4 ou de lecteur DVD, ni d’appareil photo numérique. Par exemple, vous pouvez trouver nos photos dans le compte Flickr de Œ. Il nous a créé un classeur Tour de France et pour la journée d’aujourd’hui, les images sont dans l’album Lille-Reims.

Voici en bref notre journée, car nous n’avons pas beaucoup de temps ce soir… Nous devons nous organiser et surtout nous sommes dans la famille qui nous héberge.

Nous avons quitté le Nord-Pas de Calais pour atteindre la région Champagne – Ardennes en passant par la Picardie. Nous repasserons dans les deux premières régions à la fin de notre voyage. C’est un chemin que nous connaissons bien, mais par l’autoroute. Aujourd’hui, c’était par les nationales ou les routes départementales.

Les villes que nous avons visitées sont : Douai, Saint-Quentin, Laon et Reims. Nous avons également traversé Cambrai, la ville aux 3 clochers.

La cathédrale de Laon est dans la ville Haute, car Laon est sur deux niveaux : la ville basse et la ville haute.

Mais déjà nous avons remarqué que les maisons ne sont plus en briques rouge avec des toits de tuiles.

On s’est posé la question sur la différence entre une basilique et une cathédrale et entre un beffroi et un clocher.

Tout le long du parcours, nous sommes passés au dessus de nombreux canaux où il y avait des péniches et il y avait beaucoup de champs (champs ouverts ou open field) avec des cultures de maïs, de blé, etc. Après Douai, de nombreux magasins vendaient sur le bord de la route des ails fumés, la spécialité d’Arleux dans le Nord. Régulièrement, nous avons vu également qu’il était possible d’acheter des fraises que l’on pouvait ramasser soi-même.

Nous avons vu également deux champs d’éoliennes.

Nous compléterons ce premier article dans les prochains jours…