Last updated by at .

Tag-Archive for » nord «

waterzooï de poulet

recette pour faire waterzooi de poulet
WaterzooÏ de poulet

Le waterzooï de poulet c’est toute une histoire !

Même si le waterzooï (waterzooi en Néerlandais) est originaire de Gand en Belgique, c’est aussi un plat traditionnel du Nord de la France (des Flandres plus spécifiquement).

À l’origine le waterzooï se préparait au poisson puis au fil des temps, on est arrivé au waterzooï de poulet (une soupe-repas un peu comme la garbure, certains disent une poule au pot.

Désormais on trouve même des variantes comme le waterzooï de Saint-Jacques (nous l’avons réalisé à plusieurs reprise, c’est excellent même si personne ne nous a encore demandé la recette 😉

Plusieurs fois mentionné dans Astérix, ce plat unique de poulet, le waterzooï (water : eau et zooi dérivé de zooien : cuire ou ziedem : bouillir, mijoter ou réduire) est préparé avec des légumes locaux : céleri, carotte, poireau et pomme de terre.

Dans le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq ebastacate nous demande notre recette ainsi que Virginie Petit dans Fait maison et discussions en tous genres.

Voici notre recette de waterzooï de poulet pour 4 personnes.

Ingrédients pour du waterzooï de poulet

  • 500 g de blanc de poulet
  • 1 l de bouillon de volaille
  • 2 feuilles de laurier
  • 2-3 branches de thym
  • 300 g de carottes
  • 200 g de céleri rave
  • 300 g de blanc de poireau
  • 200 g d’haricots verts
  • 200 g de pommes de terre
  • 1 citron bio
  • 4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse
  • Persil haché (facultatif)
  • Poire et sel

Préparation d’un waterzooï de poulet

  • Dans une cocotte verser le bouillon
  • Éplucher les carottes et les laver avant de les émincer finement (on a utiliser la mandoline 😉 et les ajouter au bouillon
  • Idem pour le céleri et les pommes de terre
  • Nettoyer les poireau et les émincer finement qui rejoignent les morceaux de céleri
  • Ajouter les haricots
  • Frotter sous l’eau le citron et le couper en 2 puis le mettre dans la cocotte
  • Découper les blancs de poulet en morceaux pour les ajouter au bouillon
  • Saler et poivrer
  • Couvrir et porter à ébullition puis continuer la cuisson à feu doux pendant 30 minutes
  • Retirer les 2 parties de citron, le laurier et le thym et rectifier l’assaisonnement
  • Servir dans des assiettes creuses (assiettes à soupe) avec 1 cuiller à café ou à soupe (selon chacun) de crème fraîche et mélanger délicatement
  • Saupoudrer éventuellement de persil haché

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire waterzooï poulet
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

gaufrettes de nouvel an ou gaufres sèches de l’Avesnois

Gaufrettes traditionnelles du Nord de la France pour le Nouvel an réalisées au gaufrier d'antan

Gaufrettes traditionnelles du Nord de la France pour le Nouvel an réalisées au gaufrier d’antan

Les gaufrettes de nouvel an sont une tradition bien ancrée dans l’Avesnois et dans d’autres régions du Nord de la France comme à Dunkerque.

La véritable mémé Moniq prépare toujours ses gaufres sèches en grande quantité en fin d’année, juste avant le nouvel an. Elles seront offertes aux visiteurs (famille, amis, etc.) qui passent présenter leurs voeux. Une boite (parfois plusieurs) remplie de gaufrettes fines du Nord attendent ainsi le visiteurs et nous, ses petits enfants 😉

 

Seul problème rencontré pour réaliser cette pâtisserie : trouver le gaufrier adéquat pour ces gaufrette au beurre et à la vergeoise même si un gaufrier basique avec des plaques prévues pour des gaufrettes peut faire l’affaire. Les gaufrier traditionnels sont plus lourd !

Nombreuses sont les personnes intéressées par la recette de ces gaufrettes croustillantes comme Chantal Cau depuis notre page Facebook, Camille Muller depuis le groupe Faim de loup : gourmand et surtout curieux, Nathalie Molon dans le groupe Fait maison. et Martine Wan dans un groupe que nous allons quitté pour cause de charte trop restrictive et sans souplesse de la part des administrateurs (de ce fait, on ne voit pas pourquoi nous leur ferions de la pub ici !)

Après confirmation auprès de la véritable mémé Moniq, voici notre recette de gaufrettes de nouvel an ou gaufres sèches de l’Avesnois

Ces gaufres se conservent assez longtemps dans une boite métallique (certains diront tout le mois de janvier, le temps que l’on puisse venir souhaiter les voeux 😉 Avec notre recette vous devriez pouvoir faire une soixantaine de gaufrettes.

Ingrédients pour des gaufrettes de nouvel an

  • 500 g de farine
  • 250 g de beurre
  • 250 de cassonade (comme nordistes, nous utilisons de la vergeoise)
  • 1 pincée de sel
  • 1 petite boite de lait concentré non sucré (20 cl)
  • 4 oeufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • Option : 2-3 cuillers de rhum (certains mettent un verre) 

Préparations des gaufres sèches de l’Avesnois

  • Dans une terrine ou un bol de robot ménager, mélanger la farine, le sel et la levure 
  • Dans une autre terrine, mettre 2 oeufs complets (blancs et jaunes) et 2 jaunes (réserver les blancs et les battre en neige ferme)
  • Battre les oeufs en omelette
  • Faire fondre le beurre avec la cassonade
  • Verser l’œuf battu dans la terrine puis le beurre avec la cassonade
  • Ajouter le lait concentré et éventuellement le rhum
  • Incorporer les blancs en neige
  • Pétrir pendant 10 minutes
  • Filmer avec du film étirable (ou couvrir d’un torchon). le récipient et laisser reposer au moins 2 heures au frais
  • Faire des « petits boudins » de 3-4 cm de diamètre avec la totalité de la pâte
  • Découper les boudins en tronçons de 1 cm d’épaisseur
  • Mettre à chauffer le gaufrier avec les plaques à gaufrettes
  • Éventuellement, huiler les plaques au pinceau avec un peu d’huile
  • Placer une rondelle de pâte sur chaque compartiment de la plaque et refermer le gaufrier
  • Appuyer pour que la pâte fonde et forme la gaufrette.
  • Les galettes doivent être dorées, et non brunes (les gaufres seront souples en sortant du gaufrier mais durciront en refroidissant)
  • Laissez les refroidir les gaufres sur une grille

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour)

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

flamiche aux poireaux à la bière

Flamiche aux poireaux à la bière

Flamiche aux poireaux à la bière

Flamiche aux poireaux à la bière avant d'enfourner

Flamiche aux poireaux à la bière avant d’enfourner

Même si la flamiche aux poireaux est une spécialité culinaire picarde (la flamiche au maroilles est bien du Nord) que nous revendiquons biens volontiers même avant notre rattachement dans les Hauts de France ! D’ailleurs, elle est parfois appelée tourte aux poireaux dans la Nord Pas-de-Calais.

Cependant, historiquement, au niveau famillial cela n’a jamais été une tourte. Nos flamiches sont plus des tartes aux poireaux. Mais l’important est que cette pâtisserie salée soit bonne et cette flamiche aux poireaux à la bière est excellente. Nous la proposons dans l’un des menus si vous souhaitez partager un repas avec la cuisine de mémé Moniq 🙂

Alexandra Munser et Triskell VegAnne nous demandent la recette de cette flamiche aux poireaux depuis la page Facebook de mémé Moniq.

Donc, voici notre recette de flamiche aux poireaux à la bière.

Ingrédients de la flamiche aux poireaux à la bière

  • 1 pâte feuilletée
  • 3 poireaux moyens
  • 10 g de beurre
  • 200 g de lardons allumettes
  • 125 ml de bière brune
  • 3 œufs
  • 20 cl de crème liquide
  • Sel et poivre

Préparation de la flamiche aux poireaux à la bière

  • Nettoyer, laver et émincer les blancs de poireaux en fines rondelles (garder le vert pour une soupe par exemple)
  • Dans une sauteuse, faire fondre le beurre à feu moyen
  • Ajouter les poireaux et 2-3 cuillers à soupe d’eau
  • Cuire à couvert jusqu’à ce que les poireaux soient tendres (au besoin ajouter de l’eau en cours de cuisson, le poireau ne doit pas attacher)
  • Dans une poêle, rissoler les lardons à sec (sans ajout de matière grasse)
  • Ajouter les lardons aux poireaux cuits
  • Jeter le gras de cuisson des lardons
  • Déglacer la poêle à la bière et laisser frémir le liquide 1 à 2 minutes
  • Ajouter la bière aux poireaux et laisser cuire encore 5 minutes
  • Égoutter les poireaux et les lardons
  • Préchauffer le four à 200° C (Th. 7)
  • Dans une terrine, battre les oeufs en omelette et la crème.
  • Saler et poivrer
  • Beurrer un moule à tarte et le foncer avec la pâte feuilletée, à moins d’utiliser le papier sulfurisé fourni avec les pâtes achetées
  • Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette
  • Garnir le fond du mélange poireaux-lardons
  • Verser l’appareil œufs crème
  • Enfourner la tarte pour 30 minutes de cuisson

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour)