Tag-Archive for » friandise «

cuir de fruits ou rouleau de fruits : cerises, prunes, framboises, pommes…

Last updated by at .

recette pour faire du cuir de fruits kiwi, raisin, prunes, fraises, abricots, pêche, framboises, mûres, rhubarbe, mangue, bananes, pommes, poires, patates douces
cuir de fruits ici du cuir de cerises

C’est lors de nos voyage que nous avons découvert en réel le cuir de fruits (au Pays-Bas de mémoire ou peut-être en Angleterre) et pour papa, il y a longtemps aux USA.

Nous avions trouvé des explications sur les sites de cuisine US notamment. Aussi, lorsque nous récoltons des fruits nous pensons souvent à préparer quelques plaques de cuir de fruits depuis quelques années déjà.

C’est quoi le cuir de fruits

Il ne faut pas confondre le cuir de fruits et la pâte de fruits. La cuir de fruits est une purée de fruits desséchée.

Le déshydrateur n’est pas un accessoire indispensable, un four suffit. Notons que si vous habitez une région ensoleillé, il existe des techniques pour les sécher au soleil (déshydrateur solaire) mais cela prend au moins 2 jours.

La purée liquide est versée sur un plaque. Une fois séchée elle est découpé en morceaux de l’épaisseur et de la consistance de lanières de cuir, qu’il est possible de conserver sous forme de carrés ou rectangles (pour mettre sur du pain) ou de bandes roulées (comme friandises, il peut remplacer les bonbons).

D’autres usages ? Découpés en petits morceaux et ajoutés à du yahourt ou dans des céréales est également excellent.

Quels fruits pour le cuir de fruits

Ce cuir de fruits peut se faire avec de nombreux fruits : kiwi, raisin, prunes, fraises, abricots, pêche, framboises, mûres, rhubarbe, mangue, bananes…- Nous venons d’en réaliser avec des cerises… 

Mais il est aussi possible d’en préparer avec des pommes (ou des poires, patates douces) mais cette fois, on passe par une étape compote que l’on fait sécher ensuite.

Dans le monde anglo-saxon, vous trouverez des renseignements sur les cuirs de fruits avec une recherche sur Fruit Leather mais aussi Fruit Roll-ups.

Au passage, notez que l’on peut aussi réaliser des cuirs de légumes de la même façon mais ça nous n’avons pas encore tenté 😉 Une idée, le cuir de tomates au basilic.

Les cuirs de fruits se conservent pendant jusqu’à 2 mois à l’air libre et 1 an au réfrigérateur dans une boite hermétique.

Plusieurs internautes ont été intrigués par ce cuir de fruits (cuir de cerises en particulier) et dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Isabelle Pulawski et Cleme Nce ont demandé la recette dès l’apparition de l’image avec l’ensemble de nos productions autour de la cerise et Gara Toi lors de la diffusion de la photo de plaque de cuirs de cerises.

Dans le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq, c’est Claudia Zen qui souhaite la recette ainsi que Laetitia Lottin dans le groupe Faim de loup : gourmand et surtout curieux …

Voici donc, non pas la recette du cuir de cerises, mais mieux encore la recette pour faire du cuir de fruits d’une façon générale 🙂

Ingrédients pour faire du cuir de fruits

  • Des fruits de préférence bien mûrs
  • Certains ajoutent de 10 à 20 % du poids des fruits mixé de sucre ou de miel (mais on juge cela inutile sauf pour les fruits très acides)
  • Éventuellement des épices : citron, cannelle… 

Préparation de cuir de fruits

  • Équeuter, laver, dénoyauter ou épépiner (pour les gros pépins) et ôter sans hésiter les parties de fruits abimés 
  • Égoutter et mixer les fruits au blender (Au besoin, remplacer cette étape pour les pommes, poires… en faisant une compote) pour obtenir une purée de préférence épaisse à la consistance lisse
  • Placez un tapis silicone ou du papier sulfurisé au fond des plateaux du lèche-frite ou de plaques à pâtisserie
  • Verser la purée de fruits (ou la compote) et étaler uniformément avec une spatule pour obtenir une couche de 3 à 6 mm d’épaisseur (Attention de ne pas se rapprocher trop près du bord)
  • Régler le four à 60° C (Th. 2) et placer les plaques avec la purée sur les 2 grilles placées le plus au centre du four
  • Laisser sécher au four aussi longtemps qu’il le faut pour que la purée sèche et forme du cuir de fruit (environ 6-8 heures, parfois 12 heures, plus ou moins selon l’épaisseur du cuir de fruit et de la quantité d’eau dans vos fruits). Le cuir de fruit est prêt lorsque l’on peut le détacher facilement dans les coins de sa plaque et qu’il reste souple, il n’est plus collant et a une surface lisse
  • Sortir les plaques du four et laisser refroidir pendant au moins 30 minutes
  • Utiliser un coupe-pizza ou des ciseaux pour couper le cuir de fruit en lamelles
  • Pour le stocker, roulez-le dans du papier sulfurisé et les placer dans une boite hermétique

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire du cuir de fruits kiwi, raisin, prunes, fraises, abricots, pêche, framboises, mûres, rhubarbe, mangue, bananes, pommes, poires, patates douces
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

cornes de gazelle

Recette pour faire des cornes de gazelles
cornes de gazelles

Algérienne, marocaine, tunisienne ou d’ailleurs… nous ne connaissons pas l’origine précise de nos cornes de gazelle 😉 En tout cas, ces pâtisseries orientales ne font pas long feu chez nous !

La recette de ces cornes de gazelle nous a été demandée dans plusieurs réseaux : par Marie-Jeanne Perez et Isabelle Bastos sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, sur le compte Instagram de mémé Moniq par vivelacambrouse et par Sab Goublié dans le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq.

Voici donc notre recette de cornes de gazelle.

Nous avons réalisé les notre à la fleur d’oranger mais il est possible également d’utiliser de l’eau de rose.

Ingrédients pour des cornes de gazelle

  • 250 g de farine
  • 150 g de poudre d’amandes
  • 125 g de sucre en poudre
  • 50 g + 1 cuillère à soupe de sucre glace (+ pour l’enrobage final)
  • 125 g de beurre
  • 14 cl d’eau de fleur d’oranger (5 cl + 7 cl + 2 cl d’eau de fleur d’oranger)
  • 12 cl d’eau
  • 2 cuillères à soupe de sucre vanillé
  • Cannelle (la pointe d’un couteau)
  • Les zestes d’un demi citron
  • 1 pincée de sel

Préparation des cornes de gazelle

  • Faire fondre le beurre
  • Dans un bol, mélanger la farine avec la cuillère à soupe de sucre glace, 1 cuillère à soupe de sucre vanillé et la pincée de sel
  • Ajouter petit à petit le beurre, puis les 5 cl d’eau de fleur d’oranger
  • Pétrir jusqu’à obtention d’une belle boule qui ne colle plus au bol
  • Mettre cette pâte de côté
  • Laver et zester le citron si ce n’est déjà fait, détailler les zestes en petits morceaux
  • Dans un autre bol, préparer la farce en mélangeant la poudre d’amandes avec les 50 g de sucre glace restant, la cuillère à soupe de sucre vanillé restante, la cannelle et les zestes de citron
  • Ajouter les 7 cl d’eau de fleur d’oranger
  • Réserver cette farce
  • Préchauffer le four à 220° C (Th. 7-8°
  • Préparer une lèchefrite, la recouvrir de papier sulfurisé
  • Diviser la première pâte en 2-3 boules
  • Au besoin, fariner le plan de travail
  • Étaler finement une première boule de pâte
  • Découper des disques de pâte à l’aide d’un verre ou d’une tasse
  • Déposer un peu de farce sur un premier disque (on apprend rapidement quelle quantité est la bonne 😉 )
  • Plier le disque en deux, le rouler légèrement dans les mains pour bien le souder (les extrémités doivent être plus fines que le milieu), puis lui donner une forme de croissant avant de le poser sur la lèchefrite
  • Répéter ces dernières opérations jusqu’à épuisement de la pâte et/ou de la farce
  • Enfourner 20 minutes
  • Pendant ce temps, préparer un sirop en faisant chauffer le sucre en poudre avec l’eau et les 2 cl d’eau de fleur d’oranger restants
  • Remplir une petite assiette de sucre glace
  • À la sortie du four, à l’aide de deux fourchettes, plonger les cornes de gazelle une par une dans le sirop avant de les rouler dans le sucre glace
  • Déposer les cornes de gazelle sur une grille jusqu’à complet refroidissement

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire des cornes de gazelles
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

comment faire ses loukoums maison

recette pour comment faire ses loukoums maison
nos loukoums maison

Un loukoum est une confiserie orientale de forme cubique. Il se situe entre les pâtes de fruits et les chamallows.

Traditionnellement, on utilise de l’amidon pour lui donner sa texture (et non de la gélatine ou de l’agar-agar !).

Nous avions en tête que ces friandises étaient turques. Et en effet, les loukoums sont originaire de la Turquie, où ils sont préparés depuis fort longtemps (l’époque babylonienne).

Mais le loukoum est devenu incontournable dans de nombreux autres pays. Il s’est répandu lors des conquêtes de l’empire Ottoman, notamment au Moyen-Orient (Liban, Maroc, Algérie ou Égypte par exemple) et dans certains pays européens de la côté méditerranéenne, principalement les Balkans : Grèce, Roumanie, Serbie, Albanie…

Ce bonbon oriental est parfumé avec de l’eau de rose dans notre recette, mais on peut aussi utiliser de l’eau de fleur d’oranger.

L’ajout de fruits secs n’est pas obligatoire. Nous avons fait le choix d’incorporer des pistaches, mais il est possible de mettre des amandes, des noisettes, des arachides (évidemment, non salées !).

Les loukoums sont idéaux pour accompagner le café turc ou le thé à la menthe.

Mais ne vous inquiétez pas, lorsque quelques loukoums trainent chez nous, ils ne font pas long feu 😉 On nous a aussi glissé dans l’oreille qu’en Grèce les loukoums peuvent se manger entre deux Petit Beurre (à la manière des S’mores).

La recette de ces loukoums n’est pas très compliquée : le plus délicat sera de trouver le moule de la bonne taille (un rectangle d’environ 10 cm sur 15 cm).

Sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Carole Perinaud nous a demandé la recette des ces loukoums, et sur le compte Instagram Instagram de mémé Moniq ce sont pedmaju, jeanphi_cuisines et evedoucette.

Nous avons aussi conquis Aurelia Luye de Courtois dans le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq.

Voici donc notre recette de loukoums pour environ 30 pièces.

Ingrédients pour des loukoums

  • 300 g de sucre
  • 75 g de fécule de maïs (Maïzena)
  • 30 cl d’eau
  • 1 citron
  • 1 cuillère à soupe d’eau de rose
  • 4-5 gouttes de colorant alimentaire rouge
  • facultatif : 40 g de pistaches non salées
  • pour l’enrobage : 1 cuillère à soupe de sucre glace et 1 cuillère à soupe de fécule de maïs (Maïzena)
  • huile neutre (arachide ou tournesol par exemple)

Préparation des loukoums

  • Presser le citron
  • Graisser le moule avec l’huile (pour plus de précaution, on peut d’abord le recouvrir de film alimentaire)
  • Dans une casserole à feu vif, faire chauffer le sucre avec le jus de citron et la moitié de l’eau
  • Dans un bol, délayer la fécule de maïs avec le restant de l’eau et le colorant (avec un petit fouet ou une fourchette)
  • Lorsque l’eau sucrée bout, poursuivre la cuisson quelques minutes afin d’obtenir un sirop au petit boulé (112 °C à 117 °C, ou 37 °Baumé)
  • Réduire le feu (feu doux)
  • Mélanger à nouveau la fécule de maïs, puis l’ajouter dans la casserole de sucre
  • Bien mélanger avec une cuillère en bois
  • Laisser cuire 15-30 min en remuant régulièrement : la pâte doit se décoller des bords de la casserole
  • Ajouter l’eau de rose et les pistaches et cuire quelques minutes de plus
  • Verser la pâte dans le moule et égaliser le dessus
  • Laisser refroidir quelques heures
  • Dans une assiette creuse, mélanger la cuillère à soupe de sucre avec la cuillère à soupe de fécule de maïs
  • Huiler une planche en bois (ou un marbre, c’est encore mieux) et déposer le rectangle de pâte
  • Huiler la lame d’un grand couteau, découper des cubes de 2-3 cm de côté à l’aide de ce couteau
  • Rouler les cubes dans le mélange sucre glace – fécule, puis les déposer sur le plat de présentation

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire ses loukoums maison
Vous aimez cette recettes ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉