Tag-Archive for » chamallow «

crème brûlée aux marshmallows (chamallow)

Last updated by at .

faire de la crème brûlée aux marshmallows (chamallow)
crème brûlée aux marshmallows ou aux chamallow

Les crèmes brûlées sont quelque chose que nous aimons bien alors comme souvent nous tentons de varier les plaisirs autour de cette préparation… C’est pourquoi nous avons tenté et réussi de la crème brûlée aux marshmallows (chamallow).

Dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Emilie Mage Courbeyrette nous en demande la recette et dans le groupe La cuisine en amateur, c’est Maryline Weizenwieser qui nous écrit : «Oh, je voudrais bien la recette…».

Voici donc notre recette de crème brûlée aux marshmallows (chamallow) pour 8 personnes.

En réalité la recette de base est similaire aux recettes de crèmes brûlées de base (On vous redonne la recette ici ;). C’est au moment de brûler la crème que tout change 😉

Remarquons dès à présent qu’il n’est pas possible de réaliser cette recette au fer.

Ingrédients pour de la crème brûlée aux marshmallows (chamallow)

  • 50 cl de lait 
  • 50 cl de crème fraîche liquide 
  • Quelques goutes d’extrait de vanille
  • 10 jaunes d’oeufs
  • 100 g de sucre semoule
  • 32 à 40 chamallows (marshmallows) selon la taille des assiettes
  • Sucre glace (facultatif)

Préparation de la crème brûlée aux marshmallows (chamallow)

  • Dans une casserole, verser le lait, la crème et la vanille et porter à ébullition
  • Laisser reposer 10 minutes
  • Mettre les oeufs dans une terrine et ajouter le sucre
  • Fouetter pour blanchir les oeufs (la couleur du mélange blanchit)
  • Préchauffer le four à 120° C (Th. 4)
  • Verser le lait tiède petit à petit en fouettant (attention toutefois à ne pas faire trop de mousse)
  • Répartir la préparation (l’appareil) dans des assiettes à crème brûlée
  • Enfourner pour  30 à 40 minutes de cuisson en chaleur tournante (piquer avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre)
  • Laisser refroidir avant de réserver au réfrigérateur
  • Au moment de servir, poser 4 ou 5 chamallows dans chaque assiette à crème brûlée
  • Placer les ramequins sous le grill du four et laisser dorer et fondre légèrement les marshmallows
  • Saupoudrer d’un peu de sucre glace éventuellement (attention, prévenez vos invités que le chamallow est très chaud à moins d’attendre un peu avant de servir)

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

cuisiner de la crème brûlée aux marshmallows ou au chamallow
Vous aimez ces recettes ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

S’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

S'more ou biscuit-sandwich à la guimauve

S’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

Pour l’une d’entre nous, la découverte des s’mores, c’était chez sa première correspondante allemande, en 2013. Le père de la correspondante est américain. 😃 Puis, elle en a de nouveau mangé aux USA. Et pour cause, c’est avant tout dans ce pays et au Canada qu’on déguste des s’mores.

S’more est une contraction de « some more » (un peu plus) qui peut paraître assez contradictoire car les s’mores deviennent très vite une adiction !

Gourmandise convoitée des randonneurs, campeurs et autres amateurs d’activités outdoor, elle est très simple à réaliser, ne nécessitant seulement 3 ingrédients. C’est LE dessert à réaliser autour d’un feu de camp. Et puis sans feu de camp, un barbecue peut aussi faire l’affaire. 😉 Il est déconseiller de le faire à la flamme du gaz par contre.

De plus, qui résisterait devant l’envie de manger un s’more ? Chocolat, chamallow et graham cracker, le trio parfait ! Le chamallow (guimauve) est rôti au feu, ce qui permet au chocolat de fondre lorsqu’on combine les ingrédients. C’est à s’en lécher les babines ! Et pour ceux qui se disent « Mais moi je ne trouve pas de graham crackers en France« , optez pour l’option Petit Beurre. 😉

Chez nos amis anglophones, faire un s’more est tout un art : on trouve des articles sur « Comment obtenir le s’more parfait » ou même des astuces qui changent la vie pour améliorer les s’mores…  ou encore des infographies.

L'art et la science du s'more

L’art et la science du s’more

 

L'anatomie du s'more

L’anatomie du s’more

Mais d’ailleurs, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (Car oui, c’est assez difficile de faire plus simple que le s’more… 😉)
Les s’mores inspirent et tous les moyens sont bon pour en retrouver le goût lorsqu’on n’a pas de feu de camp à disposition. Nous avions déjà réalisé une tarte façon s’mores. Mais outre atlantique, on ne s’en lasse pas :

  • S’morito : crêpe ou wrap recouvert de marshmallow fluff, de sirop de chocolat et de graham crackers écrasés
  • S’more Dip : faire fondre chocolat et chamallows avec un peu de lait, remuer, manger en plongeant des graham crackers dedans (on peut placer la préparation dans un plat et la recouvrir de mini chamallows avant de manger le tout)
  • Ou encore, S’morewich (même principe que le s’more, mais on remplace les graham crackers par du pain) : 1 chamallow et quelques carrées de chocolat entre 2 tranches de pains, on passe au toaster à sandwich (LE TRUC POUR FAIRE LES TORIOTES) et on savoure…

De plus il existe mille et un moyens d’améliorer un s’more. On peut utiliser un cracker différent (au miel, à la cannelle, au chocolat, au beurre d’arachide, etc.) ou carrément un biscuit différent (cookie, Oreo, bretzels apéritifs, shortbread, gaufrette, croissant, etc.) et même un chocolat différent (allez au rayon chocolat de votre supermarché, on en trouve de toutes sortes et pour tous les goûts, qui a dit que l’on devait obligatoirement utiliser du chocolat noir ?). On peut aussi substituer le chocolat par de la pâte à tartiner chocolat et noisettes.

Et puis on peut ajouter toutes sortes d’ingrédients : beurre d’arachide, morceaux de fraises, lemon curd, confiture de lait, beurre de pomme… On trouve aussi des versions au fromage (brie par exemple), au bacon grillé (oui, ça sent les USA sur ce coup… 😜) ou à l’alcool (whiskey, Baileys Irish Cream, bière, bourbon).

En bref, votre imagination est la seule limite. Et si vous ne vous sentez pas trop d’humeur créative, mais que vous avez envie de varier, Backpacker recense 6 variations sur la recette de base :

  • Johnny Appleseed : graham crackers à la pomme et à la cannelle, chamallox et tranche de pomme
  • Minty Fresh : graham cracker au chocolat, chamallow et Andes Chocolate Mints (une confiserie consistant en une sorte de carré de chocolat fourré à la menthe)
  • Kindergarten Classic : graham cracker au miel, beurre d’arachide, chamallow et chocolat
  • Tropical : graham cracker, mangue séchée, chamallow, copeaux de noix de coco séchée
  • Mexican S’more : grahal cracker, piment en poudre, cannelle, chamallow, chocolat
  • Inside-Out : on grille le chamallow avant de le rouler dans une assiette pleine de sirop de chocolat et de graham crackers (alors qu’il est toujours sur le pique à brochette)

Bon, on vous a assez fait rêvé là… D’ailleurs Espace_lisa_mai nous a demandé la recette dans le compte Instagram de mémé Moniq.

Voici donc notre recette de s’more pour 1 s’more ou biscuit-sandwich à la guimauve.

S'more avant cuisson

S’more avant cuisson

Ingrédients pour 1 s’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

Préparation du s’more

  • Planter un pique à brochette dans le chamallow
  • Poser le carré de chocolat sur l’un des crackers
  • Faire griller le chamallow sur le barbecue ou le feu de camp en le tenant par le pique a brochette. Attention à ne pas se brûler. Ne pas hésiter à tourner le chamallow régulièrement pour obtenir une cuisson uniforme.
  • La cuisson du chamallow est une question de goût : certains le prenne très clair, d’autres l’aime très sombre… le temps de cuisson varie donc entre 1 et 4 minutes. De plus on peut choisir de le cuire au-dessus des braises ou dans la flamme. Dans ce cas, il faut retenir que les braises chauffent, tandis que les flammes brûlent.
  • Poser le chamallow sur le carré de chocolat puis placer le second cracker au dessus du chamallow
  • Enlever le chamallow du pique a brochette.
  • Manger immédiatement (attention à ne pas se bruler tout de même)

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

marshmallow fluff ou pâte de chamallow

un bocal de marshmallow fluff ou pâte de chamallow fait maison

un bocal de marshmallow fluff ou pâte de chamallow fait maison

Pour se préparer un fluffernutter (cela faisait longtemps que je voulais le réaliser 🙂 on a besoin de beurre de cacahuètes mais aussi de pâte de chamallow  ou marshmallow fluff.

Comme nous recherchons souvent des alternatives aux produits achetés tout fait, évidemment, on se devait de tester la préparation maison du marshmallow fluff ou de la pâte de chamallow, tout comme le beurre d’arachide. À la vérité, ce n’est pas la première fois que nous cuisinons l’un et l’autre !

Fluffernutter : tartine au Marshmallow Fluff (pâte de chamallow) et au beurre de cacahuètes

Fluffernutter : tartine au Marshmallow Fluff (pâte de chamallow) et au beurre de cacahuètes

Visiblement Marie-Estelle Dasilva qui nous demande la recette du marshmallow fluff ou pâte de chamallow dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq veut préparer elle aussi du marshmallow fluff ou pâte de chamallow soit des fluffernutters ou les 2 😉

C’est avec un grand plaisir que nous publions cette recette afin qu’elle puisse réaliser ses souhaits 😉 Donc, voici la recette du marshmallow fluff ou pâte de chamallow

Ingrédients pour de la pâte de chamallow

  • 2 gros blancs d’œufs
  • 175 g de miel  (on peut le remplacer par du sirop d’agave)
  • 65 ml d’eau
  • 140 g et 2 cuillers à soupe de sucre
  • Un peu d’extrait de vanille

Préparation du marshmallow fluff

  • Séparer le blanc des jaunes
  • Battre les blancs jusqu’à une consistance légère et mousseuse
  • Avec le batteur en marche, ajouter lentement les 2 cuillers à soupe de sucre et continuer de battre jusqu’à la formation de pics.
  • Réserver les blancs d’oeuf battus
  • Dans une petite casserole, mélanger le sucre, le miel et l’eau
  • Faire chauffer la casserole à feu moyen-élevé (env. 6 minutes) afin de réaliser un caramel au petit boulé (117° C, 37° baumé)
  • Retirer immédiatement du feux
  • Ajouter le sirop aux blancs d’oeufs en versant le sirop le long du bac du batteur
  • Une fois tout le sirop verser, continuer de battre la préparation environ 7 minutes pour obtenir une consistance épaisse et brillante
  • Ajouter l’extrait de vanille et battre encore une minute
  • Laisser refroidir
  • Disposer dans un bocal hermétique
  • La marshmallow fluff ou pâte de chamallow se conserve ainsi jusqu’à un mois au réfrigérateur