S’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

S'more ou biscuit-sandwich à la guimauve

S’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

Pour l’une d’entre nous, la découverte des s’mores, c’était chez sa première correspondante allemande, en 2013. Le père de la correspondante est américain. 😃 Puis, elle en a de nouveau mangé aux USA. Et pour cause, c’est avant tout dans ce pays et au Canada qu’on déguste des s’mores.

S’more est une contraction de « some more » (un peu plus) qui peut paraître assez contradictoire car les s’mores deviennent très vite une adiction !

Gourmandise convoitée des randonneurs, campeurs et autres amateurs d’activités outdoor, elle est très simple à réaliser, ne nécessitant seulement 3 ingrédients. C’est LE dessert à réaliser autour d’un feu de camp. Et puis sans feu de camp, un barbecue peut aussi faire l’affaire. 😉 Il est déconseiller de le faire à la flamme du gaz par contre.

De plus, qui résisterait devant l’envie de manger un s’more ? Chocolat, chamallow et graham cracker, le trio parfait ! Le chamallow (guimauve) est rôti au feu, ce qui permet au chocolat de fondre lorsqu’on combine les ingrédients. C’est à s’en lécher les babines ! Et pour ceux qui se disent « Mais moi je ne trouve pas de graham crackers en France« , optez pour l’option Petit Beurre. 😉

Chez nos amis anglophones, faire un s’more est tout un art : on trouve des articles sur « Comment obtenir le s’more parfait » ou même des astuces qui changent la vie pour améliorer les s’mores…  ou encore des infographies.

L'art et la science du s'more

L’art et la science du s’more

 

L'anatomie du s'more

L’anatomie du s’more

Mais d’ailleurs, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (Car oui, c’est assez difficile de faire plus simple que le s’more… 😉)
Les s’mores inspirent et tous les moyens sont bon pour en retrouver le goût lorsqu’on n’a pas de feu de camp à disposition. Nous avions déjà réalisé une tarte façon s’mores. Mais outre atlantique, on ne s’en lasse pas :

  • S’morito : crêpe ou wrap recouvert de marshmallow fluff, de sirop de chocolat et de graham crackers écrasés
  • S’more Dip : faire fondre chocolat et chamallows avec un peu de lait, remuer, manger en plongeant des graham crackers dedans (on peut placer la préparation dans un plat et la recouvrir de mini chamallows avant de manger le tout)
  • Ou encore, S’morewich (même principe que le s’more, mais on remplace les graham crackers par du pain) : 1 chamallow et quelques carrées de chocolat entre 2 tranches de pains, on passe au toaster à sandwich (LE TRUC POUR FAIRE LES TORIOTES) et on savoure…

De plus il existe mille et un moyens d’améliorer un s’more. On peut utiliser un cracker différent (au miel, à la cannelle, au chocolat, au beurre d’arachide, etc.) ou carrément un biscuit différent (cookie, Oreo, bretzels apéritifs, shortbread, gaufrette, croissant, etc.) et même un chocolat différent (allez au rayon chocolat de votre supermarché, on en trouve de toutes sortes et pour tous les goûts, qui a dit que l’on devait obligatoirement utiliser du chocolat noir ?). On peut aussi substituer le chocolat par de la pâte à tartiner chocolat et noisettes.

Et puis on peut ajouter toutes sortes d’ingrédients : beurre d’arachide, morceaux de fraises, lemon curd, confiture de lait, beurre de pomme… On trouve aussi des versions au fromage (brie par exemple), au bacon grillé (oui, ça sent les USA sur ce coup… 😜) ou à l’alcool (whiskey, Baileys Irish Cream, bière, bourbon).

En bref, votre imagination est la seule limite. Et si vous ne vous sentez pas trop d’humeur créative, mais que vous avez envie de varier, Backpacker recense 6 variations sur la recette de base :

  • Johnny Appleseed : graham crackers à la pomme et à la cannelle, chamallox et tranche de pomme
  • Minty Fresh : graham cracker au chocolat, chamallow et Andes Chocolate Mints (une confiserie consistant en une sorte de carré de chocolat fourré à la menthe)
  • Kindergarten Classic : graham cracker au miel, beurre d’arachide, chamallow et chocolat
  • Tropical : graham cracker, mangue séchée, chamallow, copeaux de noix de coco séchée
  • Mexican S’more : grahal cracker, piment en poudre, cannelle, chamallow, chocolat
  • Inside-Out : on grille le chamallow avant de le rouler dans une assiette pleine de sirop de chocolat et de graham crackers (alors qu’il est toujours sur le pique à brochette)

Bon, on vous a assez fait rêvé là… D’ailleurs Espace_lisa_mai nous a demandé la recette dans le compte Instagram de mémé Moniq.

Voici donc notre recette de s’more pour 1 s’more ou biscuit-sandwich à la guimauve.

S'more avant cuisson

S’more avant cuisson

Ingrédients pour 1 s’more ou biscuit-sandwich à la guimauve

Préparation du s’more

  • Planter un pique à brochette dans le chamallow
  • Poser le carré de chocolat sur l’un des crackers
  • Faire griller le chamallow sur le barbecue ou le feu de camp en le tenant par le pique a brochette. Attention à ne pas se brûler. Ne pas hésiter à tourner le chamallow régulièrement pour obtenir une cuisson uniforme.
  • La cuisson du chamallow est une question de goût : certains le prenne très clair, d’autres l’aime très sombre… le temps de cuisson varie donc entre 1 et 4 minutes. De plus on peut choisir de le cuire au-dessus des braises ou dans la flamme. Dans ce cas, il faut retenir que les braises chauffent, tandis que les flammes brûlent.
  • Poser le chamallow sur le carré de chocolat puis placer le second cracker au dessus du chamallow
  • Enlever le chamallow du pique a brochette.
  • Manger immédiatement (attention à ne pas se bruler tout de même)

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *