Mendiant ­ou Bettelmann ou pudding de pain Alsacien

C’est la période des retours aux sources pour nous. Alors que ce matin on publiait la recette du gâteau de riz au lait maison à l’ancienne sans oeuf mais au caramel issue de la recette de notre grand-mère paternelle (mémé Moniq) du Nord de la France, cet après-midi, c’est l’origine maternelle Alsacienne qui est à l’honneur 😉

En effet, cette recette alsacienne de Bettelmann qui rappelle le pudding de pain était initialement réalisée avec des petits pains au lait.

Notre arrière­-grand­-mère alsacienne utilisait les restes de pain pour la préparer. À notre tour, nous réalisons de temps à autre ce mendiant avec du pain sec impropre à manger (pain blanc, pain aux graines, pain aux épices…) ce qui lui donnent à chaque fois une nouvelle saveur en fonction des restes utilisés, .

On peut également parfumer ce mendiant ou pudding de pain Alsacien avec du sucre vanille, de la cardamome et du gingembre en plus de la cannelle et y intégrer de la pomme coupée en morceaux (des moitiés de tranches épaisses de 3 mm environ) ou des cerises entières (de préférence noires) non dénoyautées  (C’est meilleur avec les noyaux, mais attention aux dents en mangeant le Bettelmann).

David Rénier sur l’air du (sur l’air du quoi d’ailleurs) nous demande la recette dans notre page Facebook et on compte sur lui pour nous donner le résultat de sa version 🙂

Donc, « action réaction », on diffuse notre recette de, selon vos manières de dire, mendiant ­ ou Bettelmann ou pudding de pain Alsacien 😉

Ingrédients pour réaliser ce pudding de pain Alsacien

  • environ 300 g de pain rassis
  • la quantité de lait nécessaire pour recouvrir le pain dans le saladier
  • 3 cuillerées à soupe de sucre (à augmenter ou diminuer selon votre goût)
  • 2 œufs
  • 1 cuillere à café de cannelle
  • 1 poignée de raisins secs
  • chapelure
  • beurre

Préparation du Bettelmann ­ ou Mendiant Alsacien

  • Émietter le pain dans le saladier de manière à obtenir une consistance de bouillie en le mélangeant au lait
  • Ajouter le lait et faire gonfler le pain pendant une demi-heure environ (Il ne doit pas rester de grumeaux. Au besoin, adapter la quantité de lait en fonction de la consistance du pain utilisé)
  • Préchauffer le four à 200 degrés (Th. 7)
  • Ajouter les œufs, le sucre, la cannelle et les raisins secs
  • Beurrer un moule carré d’une vingtaine de centimètres de côté
  • Le tapisser de chapelure.
  • Verser la préparation dans le moule, homogénéiser le dessus
  • Recouvrir d’une fine couche de chapelure et de quelques pelures de beurre comme pour un gratin.
  • Enfourner et laisser cuire pendant 35 à 40 minutes. Le dessus doit brunir sans brûler.
  • Laisser refroidir dans le plat

 

About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *