Archive for the Category » Mijoteuse «

ragoût de boeuf aux petits pois

Last updated by at .

comment faire un ragoût de boeuf aux petits pois
Ragoût de boeuf aux petits pois et pennes

Une envie de boeuf mais pas d’un rôti, ni de viande hachée et que ce ne soit pas un bourguignon ou une carbonade… Notre dévolu c’est porté sur le ragoût de boeuf aux petits pois.

Dans le compte Instagram de la cuisine de mémé Moniq, c’est nonoc622 qui nous demande la recette et dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, c’est Elisa Fontaine qui écrit : «Pouvez vous donnez la recette ?». 

Oui, nous le pouvons Élisa et voici donc notre recette de ragoût de boeuf aux petits pois pour 4 personnes.

Comme ce ragoût de boeuf aux petits pois est servi sur un lit de pennes, nous incluons cet ingrédient dans la préparation.

Cette recette qui cuit longtemps peut évidemment être réalisé à la mijoteuse (slow cooker). On fournit les explications pour les 2 modes de cuisson 😉

Ingrédients pour du ragoût de boeuf aux petits pois

  • 400 à 600 g de boeuf à bourguignon
  • 150 g de lardons
  • 350 g de petits pois
  • 1 gros oignon
  • 1 tomate
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet garni
  • 20 cl de vin rouge
  • 1 cuiller à soupe d’huile (pour cuisson)
  • 1 cuiller à café de graines de coriandre
  • Sel et poivre

Préparation d’un ragoût de boeuf aux petits pois

  • Détailler si besoin la viande en cubes
  • Peler et émincer l’oignon
  • Écraser l’ail sous un couteau avec sa peau
  • Peler la tomate et la couper en quartiers (par habitudes, on enlève les graines… donc on extraira le jus dans un chinois (passoire à maille fine) au moment de l’ajout de la tomate)
  • Concasser les grains de coriandre à l’aide d’un pilon
  • Dans une cocotte (une sauteuse si vous utilisez une mijoteuse) mettre l’huile à chauffer
  • Saisir les morceaux de viande 6 à 8 minutes tout en remuant (placer la viande dans la mijoteuse)
  • Faire revenir les lardons puis l’oignon et l’ail
  • Saler et poivrer (pour la cuisson à la mijoteuse, verser lardons, oignon et ail dans la mijoteuse et saler poivrer dans la mijoteuse)
  • Déglacer la sauteuse avec le vin (pour la cuisson traditionnelle, verser le vin sur la viande) puis verser le dans la mijoteuse
  • Couvrir la viande de liquide en ajoutant de l’eau si besoin (pas dans la mijoteuse où il suffira d’ajouter 1 verre d’eau)
  • Ajouter la coriandre, les morceaux de tomate et le bouquet garni dans la cocotte ou la mijoteuse
  • Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter à feu doux 2 h 30 (lancer la cuisson en mijoteuse en mode élevé, pendant 6 heures)
  • Verser les petits-pois et laisser cuire encore 30 minutes en cocotte et 1 heure en mijoteuse
  • Cuire les pennes dans une grande bassine d’eau salée selon le temps indiqué sur l’emballage
  • Servir sur un lit de pâtes égouttées le ragoût de boeuf aux petits pois

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette du ragoût de boeuf aux petits pois et pennes
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

potée ardennaise

Potée ardennaise
potée ardennaise

Il existe de nombreux types de potées ! Pour nous cette fois c’était une potée ardennaise (des Ardennes 😉

Normal de trouver pas mal de recettes de ce plat régional chaud composé de viande (de boeuf et/ou de porc) bouillie, accompagnée de lard, de saucisses et de légumes variés.

Grosso-modo chaque région y compris d’Europe a sa recette… 

Il suffit de voir les recettes de potées que nous avons déjà publiées : potée de chou berrichonne au chou kale, potée aux 2 choux, potée au chou, carottes, haricots frais de Paimpol et saucisse de Morteau par exemple.

Le nom de potée vient du pot en terre dans lequel on faisait cuire la potée à l’origine.

De nouveau c’est depuis la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq que des amateurs de cuisine ont souhaité obtenir notre recette : Charlotte Ferbai et Xavier Roekens.

C’est chose faite désormais avec notre recette de potée ardennaise pour 6 personnes que nous mettons en ligne ! 

Il est évident qu’il est possible de faire cuire cette potée à la mijoteuse (slowcooker). C’est le genre de plat typique pour ce mode de cuisson. Compter 8 h en mode bas (low) ou 4 h en haut (high). Réduisez également la quantité de liquide à moins d’1 l).

Ingrédients pour de la potée ardennaise

  • 1 jambonneau d’Ardenne fumé (Nous l’avons remplacé par 900 g de lard fumée plus facile à trouver et moins gras)
  • 6 saucisses fumées
  • 3 carottes
  • 2 poireaux
  • 1 céleri en branches
  • 1 botte de navet (2-3 navets plus gros)
  • 1 oignon
  • Thym
  • Laurier
  • Persil
  • Poivre
  • 500 g de pommes de terre à chair ferme
  • 1/2 chou blanc

Préparation de la potée ardennaise

  • Peler les carottes et les navets, les rincer sous l’eau
  • Nettoyer et passer les poireaux sous l’eau
  • Couper les légumes : carottes, navets et poireaux en morceaux
  • Peler l’oignon et le couper en rondelles
  • Dans une cocotte, mettre tous les légumes, l’oignon, le jambonneau (ou le lard) au milieu, le bouquet garni, le thym, le laurier et le persil
  • Poivrer avant de verser 1 l ½ d’eau
  • Porter à ébullition et laisser mijoter 1 h 30 à feu doux
  • 20 minutes avant la fin de la cuisson ajouter les pommes de terre épluchée et lavée ainsi que les saucisses fumées percée avec une fourchette
  • Faire cuire le chou à part (à l’autocuiseur par exemple – 10 minutes)
  • Ajouter le chou au moment de servir

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Potée ardenaise
Vous avez aimé cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

rôti de porc aux épices et fruits secs

rôti de porc aux épices et fruits secs
rôti de porc aux épices et fruits secs

Vous savez que nous sommes de adeptes de la remise à la mode des recettes des années 1960-70 voir plus anciennes selon nos sources ! Ce rôti de porc aux épices et fruits secs ne fait pas exception ! La recette d’origine de ce plat salé sucré date de la fin des années 70 !

D’autres internautes ne sont pas insensibles aux charmes des recettes du passé remises au goût du jour ! Ainsi, Simon Rnd, Jeanne Tendero et Monique Armanet nous ont demandé cette recette dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq.

Un trio de personnes (Claudie Mahillon, Nath Sz-Richard et Mimie Lechat) ont fait de même dans le groupe Déco, Récup, Cuisine, Couture & Co (vente interdite ).

Et il ne faut pas oublier elodie8977 qui nous l’a demandé dans le compte Instagram de mémé Moniq 😉

Voici notre recette de rôti de porc aux épices et fruits secs pour 4 personnes. Pour l’accompagnement nous avions choisi du chou-fleur et carottes à la chinoise et un peu de riz.

Nous avons réalisé cette recette à la mijoteuse (slow cooker) mais nous donneront le temps et la préparation pour finaliser ce plat en cocotte ou au four.

Ingrédients pour un rôti de porc aux épices et fruits secs

  • 1 rôti de porc de 500 à 600 g environ
  • 100 g de pruneaux
  • 20 g de beurre clarifié
  • 1/2 cuiller à café de gingembre en poudre (15 g frais râpé)
  • 1 cuiller à café de ras-el-hanout
  • 1/2 cuiller à café de coriandre en poudre
  • 2 cuillers à soupe d’huile
  • 300 g d’oignons
  • 100 g d’amandes mondées
  • 100 g de raisins secs
  • Sel et poivre
  • Chutney pour le service

Préparation d’un rôti de porc aux épices et fruits secs

  • Mettre les pruneaux dans une terrine et les couvrir d’eau tiède
  • Peler et émincer les oignons
  • Mettre le beurre à fondre dans une cocotte sur feu doux (ou une sauteuse si c’est un slow cooker)
  • Faire revenir les oignons et les réserver (ou les mettre dans la cuve de la mijoteuse)
  • Remplacer les oignons par le rôti de porc qu’il faut dorer sur toutes les faces (le transférer dans la cuve du slow cooker)
  • Ajouter le sel, le poivre, le gingembre, le ras-el-hanout et la coriandre
  • Remettre les oignons dans la cocotte
  • Verser 1/2 l d’eau dans la cocotte ou la mijoteuse
  • Laisser cuire 1 h 30 en cocotte à feu doux ou au four à 200° C (Th. 6/7), 5 h en température basse à la mijoteuse (ne pas hésiter à retourner régulièrement le rôti et à ajouter de l’eau en cours de cuisson si besoin)
  • Ajouter les amandes, raisins et pruneaux égouttés et poursuivre la cuisson 30 minutes en cocotte ou au four, 1 h en slowcooker
  • Servir chaud accompagné de chutney

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉