Archive for the Category » Basse-Normandie «

Un retour éphémère à Lille

Dans les villes que nous traversons, des drapeaux français ornent les fenêtres plus fréquemment que dans les autres régions. Comme hier, cette présence des drapeaux rappelle le débarquement. Nous sommes en Normandie !

Sous la pluie, nous remontons vers la Haute-Normandie : Bayeux, Caen, Cabourg, Deauville, Trouville, Honfleur, Le Havre, Fécamp, Dieppe.

Aussi, les falaises de craie, le pays de Caux où se déroula la bataille de Crécy au début de la guerre de Cent Ans sont tristes sous la pluie.

Pourtant, les nom des côtes sont jolis : côte de nacre, côte d’Opale, etc.

Contrairement au film Bienvenue chez les ch’ti, la pluie s’arrête un peu avant d’arriver dans le Nord – Pas de Calais (même un peu avant la Picardie).

La route continue par les stations balnéaires de Berck, du Touquet, par le port de Boulogne, les Caps Blanc Nez et Gris Nez.

Le Cap Blanc Nez est le point le plus proche de l’Angleterre. Par temps clair, on peut aperçevoir les côtes anglaises. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le tunnel sous la Manche n’est pas loin et le 25 juillet 2009 on fêtera dans les environs le centenaire de la traversée de la Manche par Louis Blériot.

Le Pas de Calais marque le passage de la Manche à la Mer du Nord…

Calais connue pour sa dentelle et Les bourgeois de Calais passé, nous revenons dans le pays des géants, notre nord natal via Dunkerque, la patrie de Jean Bart.

Le long de la route qui nous ramène à Lille, nous remarquons des champs de houblon.

Lille, capitale des Flandres et du Nord-Pas de Calais n’est qu’une étape dans notre voyage. Comme André et Julien, nous devons encore nous rendre à Paris, à Versailles et aller jusque Chartres pour terminer notre voyage.

Si vous vous intéressez au Nord-Pas de Calais, Eau avait dans les années 1980 fait le tour du Nord-Pas de Calais en cyclomoteur pendant deux mois… Vous pouvez aller lire ce qu’il écrivait à l’époque : Nord-Pas de Calais ;-)

Nous prenons quelques jours de repos avant de repartir. À bientôt.

De la Bretagne à la Normandie

Nous quittons la région des Fest-noz, des champs d’artichauts, par des routes bordés d’hortensias dans les villages.

En passant par Morlaix, Lannion, Paimpol (les cocos de Paimpol sont de gros haricots blancs), Saint-Brieuc, Dinan (c’est près de là que naquit le connétable Bertrand du Guesclin), Saint-Malo, un détour par le chemin des douaniers, Dol de Bretagne, Pontorson… l’arrivée au Mont Saint-Michel marquait notre arrivée en Basse-Normandie.

À Avranches, nous nous infiltrons dans un convoi commémoratif du débarquement. Les plages du débarquement de juin 1944 ne sont pas loin.

Vire (célèbre pour ses andouilles)… est notre étape du soir.

Nous étions dans la Normandie, la campagne normande faite exclusivement de bocage.

Ici, la paille est emballée dans des films plastiques. Selon les régions, soit nous avons vu des rouleaux ou des bottes de paille.

Depuis la Bretagne, les vignes sont absentes de notre paysage. De l’Alsace à la région Nantaise, chaque jour nous avons avancé au travers des champs de vigne.