tukasu de Tombouctou

Tukasu de Tombouctou

Tukasu de Tombouctou

Pourquoi un tukasu de Tombouctou dans les pages de la cuisine de mémé Moniq ? L’une d’entre nous possède un blog chez Mondoblog (l’Atelier des médias de RFI) et celui lui permet d’avoir de nombreuses relations notamment en Afrique de l’ouest (mais pas seulement).

Pour réaliser cette recette, nous nous sommes basées sur la recette de Faty, une amie Mondoblogeuse de l’une d’entre nous. 

C’est quoi le tukasu (prononcer « toukassou ») ? C’est un plat africain, mieux, une recette traditionnelle songhay (Mali-Niger) préparée à l’occasion de fêtes religieuses et des grands événements. Grosso-modo, on peut dire que ce sont des boules de blés cuites dans un ragout de viande.

Melanie Caron nous demande la recette des beignets de riz ou alfineta malien et du tukasu de Tombouctou (avec ses boulettes de blé) dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq.

Voici donc la recette de Faty du tukasu de Tombouctou au format des recettes de la cuisine de mémé Moniq pour 4 personnes.

les boulettes de blé du tukasu en cours de cuisson

les boulettes de blé du tukasu en cours de cuisson

Ingrédients pour du tukasu

  • 330 g de farine de blé
  • 2 cuillères à café de levure de boulanger deshydratée
  • 2 à 3 gros oignons
  • 3 tomates
  • 500 g de viande de mouton ou de boeuf
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
  • Épices moulues : anis, cumin, cannelle, sel, poivre, piment
  • 250 g de passata (purée de tomate)
  • 1 à 2 feuilles de laurier
  • 4 dattes fraiches

Préparation du tukasu

  • Mettre la levure avec un sucre et un peu d’eau tiède (1-2 cuiller à soupe) dans une tasse
  • Faire monter la levure dans un endroit chaud (elle doit devenir mousseuse)
  • Mélanger dans le bol du pétrin la farine, 1 pincée de sel et la levure
  • Ajouter de l’eau tiède jusqu’à obtention d’une pâte homogène, compacte et non collante (type pâte à pain)
  • Pétrir pendant au minimum 15 minutes
  • Couvrir le bol d’un ligne humide et laisser reposer la pâte 1 h minimum dans un endroit chaud sans courant d’air 
  • Éplucher les oignons, émincer l’un d’entre eux en fine lamelles
  • Peler et épépiner les tomates puis les couper en morceaux grossiers
  • Couper la viande en gros morceaux (ou demander au boucher de le faire comme pour un bourguignon)
  • Chauffer l’huile dans un faitout
  • Y dorer la viande sur toutes ses faces et l’oignon émincé
  • Ajouter 2 pincées de sel et les tomates
  • Laisser cuire 5 environ
  • Verser 50 cl d’eau, les épices selon le gout (anis, cumin, cannelle, sel, poivre, piment mais pas le laurier !), la purée de tomate, les dattes et les 2 oignons restant sans les découper
  • Couvrir et laisser mijoter à feu doux
  • Malaxer la pâte 5 minutes et former des petites boules d’environ 5 cm (une dizaine de boulettes)
  • Déposer les boules dans un plat et couvrir d’un linge humide et laisser lever dans un endroit chaud sans courant d’air 
  • Ajouter 1 l d’eau et les feuilles de laurier dans le plat de viande et augmenter le feu
  • Lorsque la sauce bout, y mettre les boules de pâtes (attention à ne pas percer la pâte, sans quoi la boulette de pain descendra dans le fond de la sauce… faisant rater la recette)
  • Couvrir et laisser cuire 45 minutes à 1 h à feu moyen

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour)

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *