Tag-Archive for » vergeoise «

amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits

Last updated by at .

amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits
amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits

L’amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits est une variante d’amandier, ce gâteau fondant aux amandes que l’on appelle aussi parfois namandier.

Le namandier semble avoir une origine mais ce n’est pas le cas de l’amandier. En tout cas, on peut remarquer que ce gâteau est rapide à préparer et qu’il est très moelleux.

Dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, la diffusion de l’image de notre amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits a eut son petit succès.
En effet, Benoit Grandsare, Maryse Dupont, Coco Cocotte, Cathy Guebey et Lolotte Des Batignoles Leblanc nous ont dit être intéressés par la recette.

De même, Sandra Cabaço nous demande dans l’ex. groupe Déco, Récup, Cuisine, Couture & Co (vente interdite ) : «C’est possible davoir votre recette svp ?».

Voici donc notre recette d’amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits pour 6 à 8 personnes.

C’est un gâteau qui peut se manger tiède ou froid avec ou sans crème anglaise !

Pour ceux qui souhaiterait un amandier encore plus simple, nous avons déjà mis en ligne une recette d’amandier.

Ingrédients pour un amandier à la vergeoise

  • 100 g d’amende en poudre 
  • 100 g de vergeoise blonde
  • 3 oeufs + 1 blanc d’oeuf 
  • 35 g de Maïzena 
  • 80 g de beurre à température ambiante + pour graisser un moule
  • 40 g de raisins secs
  • 200 g de fruit confit (pour nous, écorce d’orange et de citron)
  • 60g d’amandes effilées

Préparation d’un gâteau amandier à la vergeoise

  • Dans un bol, verser les raisins secs et les couvrir d’eau tiède
  • Préchauffer le four à 160° C (thermostat 5-6)
  • Verser dans une terrine la vergeoise blonde, la poudre d’amandes et le blanc d’œuf
  • Mélanger bien le tout à l’aide d’une cuiller en bois
  • Battre les œufs en omelette dans un bol et les ajouter au fur et à mesure au contenu de la terrine
  • Incorporer la Maïzena au mélange
  • Couper le beurre en petits morceaux et l’ajouter à la pâte
  • Mélanger afin d’obtenir une pâte homogène
  • Égouttez les raisins et les ajouter ainsi que les fruits confits (au besoin les couper en petits morceaux)
  • Au choix, ajouter les amandes effilées à la pâte ou tapisser le fond et les côtés du moule beurré de ces amandes effilées
  • Beurrer le moule à génoise
  • Découper et placer un papier sulfurisé pour garnir le fond du moule si vous n’avez pas choisi la formule « fond d’amandes effilées »
  • Versez la préparation dans le moule
  • Enfourner pour 25 à 30 minutes de cuisson environ
  • Tester la cuisson à l’aide d’un couteau (le planter dans le gâteau, il doit ressortir sec)
  • Démouler dès la sortie du four

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

amandier à la vergeoise et aux fruits secs et confits
Vous avez aimé cette recette ? N’hésitez pas à le partager y compris sur Pinterest 😉

crème brûlée : la recette de base

crème brûlée

crème brûlée

Régulièrement nous préparons des crèmes brûlées à la maison, soit traditionnelle comme ici ou de la crème brûlée aux Bêtises de Cambrai et spéculoos, de la crème brûlée aux lentilles vertes, de la crème brûlée à la cardamome ou encore de la crèmes brûlées au foie gras.

C’est vrai que c’est aussi un dessert que nous proposons lorsque vous venez manger chez nous lors d’une séance de food surfing pour déguster notre menu traditionnel français et que nous brulons au fer 😉

C’est dans la page Facebook de mémé Moniq qu’Annie Moulaert nous a gentiment demandé si elle pouvait obtenir notre recette.

Voici donc notre recette de crème brûlée de base pour 8 personnes. 

Il est facile de changer de parfum en substituant à la vanille de la cardamome, des zestes d’agrumes, de la réglisse, etc.

Ingrédients pour de la crème brûlée

  • 50 cl de lait 
  • 50 cl de crème fraîche liquide 
  • Quelques goutes d’extrait de vanille
  • 10 jaunes d’œoeufs
  • 150 g de sucre semoule
  • De la cassonade (vergeoise)

Préparation de la crème brûlée

  • Dans une casserole, verser le lait, la crème et la vanille et porter à ébullition
  • Laisser reposer 10 minutes
  • Mettre les oeufs dans une terrine et ajouter le sucre
  • Fouetter pour blanchir les oeufs (la couleur du mélange blanchit)
  • Préchauffer le four à 120° C (Th. 4)
  • Verser le lait tiède petit à petit en fouettant (attention toutefois à ne pas faire trop de mousse)
  • Répartir la préparation (l’appareil) dans des assiettes à crème brûlée
  • Enfourner pour  30 à 40 minutes de cuisson en chaleur tournante (piquer avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre)
  • Laisser refroidir avant de réserver au réfrigérateur
  • Caraméliser juste avant de servir en répartissant de la cassonade et brûler à l’aide d’un fer, sous le grill du four ou au chalumeau

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

gaufres flamandes fourrées à la cassonade

gaufres flamandes à la cassonade

gaufres flamandes à la cassonade

Difficile lorsque l’on réside dans le Nord, et particulièrement si l’on habite Lille de ne pas réaliser de temps  à autres des gaufres flamandes fourrées à la cassonade. D’ailleurs, dans la région on devrait plutôt dire des gaufres fourrées à la vergeoise et même certains parlent de gaufre fourrée lilloise (je pense qu’il y a un lien avec une célèbre pâtisserie locale 😉

Rien à voir avec la recette des gaufrettes de nouvel an ou gaufres sèches de l’Avesnois que nous avons partagé en janvier dernier sauf que ce sont des gaufres du nord toutes les 2. On peut aussi ajouter dans la série des gaufres, nos explications pour préparer de véritables gaufres du Nord, cousine des gaufres de Bruxelles 😉 Vous l’avez certainement compris, on aime les gaufres à la maison 😉

Ces gaufres flamandes à la cassonade autrement dit à la vanille ont eu des effets sur ce blog en nombre de visites (pour la 1er fois, nous avons dépassé les 1 400 visiteurs sur une journée), sur Facebook où désormais la page de la cuisine de mémé Moniq compte plus de 3 000 j’aimes… mais aussi, c’est la première fois que nous avons autant de demandes pour une recette.

D’ailleurs, nous ne citerons pas l’ensemble des demandeurs comme nous le pratiquons d’ordinaire. La longue litanie d’une trentaine de nom entrecoupée de noms de réseaux sociaux n’a rien d’intéressant 😉 Donc, on s’abstient, mais comme à notre habitude, chaque demandeur sera averti en personne de la mise en ligne de cette recette 😉

Suite à la publication de notre photo dans les réseaux sociaux, beaucoup de monde se pose la question de savoir où trouver les gaufrier à gaufrettes nécessaire pour cette recette… Ces plaques existent dans le commerce et il est possible de les commander par internet. Il suffit d’effectuer cette recherche «plaques gaufrettes» dans Google 😉

Et là, maintenant, on se dépêche de publier notre recette de gaufres flamandes fourrées à la cassonade que vous attendez avec impatience 😉 Notez dès à présent que depuis cette version de gaufres à la vanille il est facile de basculer vers une version cassonade au rhum 😉
 

tas de gaufres flamandes à la cassonade

tas de gaufres flamandes à la cassonade

Ingrédients pour des gaufres flamandes fourrées à la cassonade

  • 270 g de farine
  • 20 g de poudre de lait
  • 75 g de beurre + 100 g à température ambiante
  • 1 oeuf
  • 1 cuiller à café de levure de boulanger déshydratée
  • 4 cl de lait
  • 80 g de sirop de glucose
  • 100 g de vergeoise (cassonade)
  • 50 g de sucre glace
  • 2 cuillers à café d’extrait de vanille

préparation des gaufres flamandes fourrées à la cassonade

  • Dans un petit bol, mettre la levure avec un morceau de sucre et le lait tiède
  • Faire « mousser » la levure sur le coin d’un radiateur
  • Mélanger dans un pétrin la farine et la poudre de lait avec les 75 g beurre en petit morceau, l’oeuf et la levure « montée »
  • Commencer à pétrir la pâte en ajoutant le sirop de glucose afin d’obtenir une pâte élastique, lisse, homogène et un peu collante (ne pas ajouter de farine)
  • Couvrir le récipient d’un linge humide et laisser reposer et lever la pâte 1 heure minimum dans un endroit chaud sans courant d’air (mais mieux vaut 2-3 h de levée
  • Diviser alors la pâte en 16 boulettes
  • Mettre le gaufrier à chauffer et graisser les plaques (les pulvérisateurs de graisse sont idéaux 😉
  • Mettre une boulette de pâte sur chaque forme de la plaque à gaufrette (pour nous : 4)
  • Maintenir fermer pendant toute la cuisson le gaufrier
  • Cuire une grosse minute les gaufres (elles sont cuites dès qu’elles sont dorées)
  • Couper en 2 les gaufrettes dans le sens de l’épaisseur
  • Enfermer les gaufrettes immédiatement dans un sac plastique et le fermer
  • Préparer ainsi toutes les gaufrettes et les laisser refroidir dans le sac plastique
  • Dans une terrine, mélanger la vergeoise (cassonade), les 100 g de  beurre, le sucre glace et la vanille jusqu’à obtenir une crème homogène
  • « tartiner » une bonne couche de l’appareil (du mélange) de cassonade à l’intérieur des gaufrettes (on réunit les 2 faces)
  • Refermer la gaufrette comme un sandwich.
  • Replacer les gaufres dans le sac plastique permet de garder le moelleux (mais on peut aussi les placer dans une boite en métal) Elles se conservent ainsi une semaine… mais il y a de fortes chances qu’elles soient mangées avant 😉

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour)

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉