Tag-Archive for » gâteau «

gâteau au lait d’oiseau (торт птичье молоко – tort ptich’e moloko)

Last updated by at .

gâteau au lait d’oiseau - торт птичье молоко - tort ptich'e moloko
gâteau au lait d’oiseau – торт птичье молоко – tort ptich’e moloko

Avant tout, voici l’histoire de notre découverte du gâteau au lait d’oiseau et du lait d’oiseau !

Le lait d’oiseau

Au début de l’année, l’une d’entre nous était en Russie. Dans son auberge de jeunesse moscovite, elle a rencontré une russe originaire de Vladivostok.

Cette dernière avait apporté une boîte de confiseries originaires de chez elle : du lait d’oiseau (птичье молоко ou ptich’e moloko), des sortes de guimauves enrobées de chocolat.

Drôle de nom direz-vous… les oiseaux ne produisent pas de lait !

Dans les légendes slaves, le lait d’oiseau serait le lait sacré avec lequel les oiseaux du paradis nourrissent leurs petits.

En buvant ce lait, les hommes seraient plus forts, et résisteraient aux maladies ainsi qu’à leurs ennemis.

Aussi, dans les pays slaves, il était de coutume pour les prétendants de rapporter du lait d’oiseau à leur bien-aimée… même si cela est impossible !

Après quelques recherches, il s’avère que le lait d’oiseau a commencé a être commercialisé dans les années 30 dans une confiserie de Varsovie (Pologne) : E. Wedel.

Mais c’est en 1967, après le voyage en Tchécoslovaquie du ministre soviétique de l’Industrie alimentaire, que le lait d’oiseau fait son arrivée dans l’actuelle Russie.

Conquis par cette confiserie, le ministre rassemble des confiseurs de tous le pays dans une usine de confiserie moscovite : Rot Front. Il leur demande de reproduire les bonbons à l’identique, sans la recette d’origine.

Un plan de production est établi. L’usine de Vladivostok devient la plus importante (notamment grâce à la mécanisation du processus de production) et produit jusqu’à 35 tonnes de lait d’oiseau par mois.

Particularité de la recette : de l’agar-agar est employé.

Le lait d’oiseau est renommé en Primorskie (Приморские) : Bord de mer. La boîte bleue est décorée d’un colibri : c’est la boîte que l’une d’entre nous a pu découvrir à Moscou.

Le gâteau au lait d’oiseau

Maintenant, vous savez tout du lait d’oiseau. Ou presque.

En effet, en 1978, le Prague (Прага), un restaurant de Moscou, décide de faire un gâteau à base de lait d’oiseau.

Le pâtissier Vladimir Guralnik établit la recette pour laquelle il dépose un brevet. Le gâteau au lait d’oiseau devient le premier gâteau à disposer d’un brevet de fabrication en URSS !

À l’ère soviétique, l’original gâteau au lait d’oiseau n’était disponible qu’à Moscou, mais il fallait y mettre le prix : malgré 2 000 gâteaux produits chaque jour, il était rare et difficile à trouver, car souvent en rupture de stock !

Désormais, le gâteau au lait d’oiseau reste populaire, notamment auprès des émigrants russes aux Etats-Unis.

Et lorsque nous avons découvert cette recette, nous étions obligées de la tester 🙂

Cette recette visiblement a intrigué nos fans de la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq (pour mémoire, nous avons dépassé les 20 000 j’aime). Dans le désordre citons MêMi Abid, Benoit Grandsare, Solange Modonutti, Dominique Madi, Christiane Faucher, Mary Bouquety-Petit, Fabienne Bouquet et Christiane Faucher.

Dans le groupe Cuisine, Michèle Croquant Fondant Gourmand demande la recette de cette pâtisserie et c_est_l_qui_l_a_fait, eloisegdsr et nathgrigorieff nous demande la recette dans le compte Instagram de mémé Moniq !

Le gâteau au lait d’oiseau n’est pas très difficile à confectionner, il faut juste prévoir assez de temps de repos. Dans notre recette, contrairement à l’original, nous utilisons de la gélatine et non de l’agar-agar.

Voici donc notre recette pour un gâteau au lait d’oiseau (pour un moule rond d’un diamètre de 26 cm).

Ingrédients pour un gâteau au lait d’oiseau

  • 160 g de farine
  • 125 g de sucre + 100 g + 100 g soit 325 g
  • 100 g de beurre + 170 g + 20 g soit 290 g
  • 100 g de crème fraîche liquide
  • 250 g de lait condensé non sucré
  • 80 g de chocolat noir pâtissier
  • 7 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé (ou 1 cuillère à café)
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 8 feuilles de gélatine (une vingtaine de grammes)
  • facultatif : 1/4 de cuillère à café d’acide citrique

Préparation du gâteau au lait d’oiseau

  • Sortir le beurre du frigo afin qu’il se ramollisse
  • Préchauffer le four à 200°C (Th. 6-7)
  • Séparer le blanc des œufs des jaunes
  • Réserver les blancs au frais
  • Blanchir (mélanger) les jaunes avec 125 g de sucre et le sucre vanillé
  • Découper 100 g de beurre en morceaux et les incorporer aux jaunes (on peut utiliser un batteur électrique, c’est plus simple)
  • Verser la farine et la levure chimique dans le mélange aux jaunes d’œufs. Bien mélanger : la préparation doit être lisse
  • Graisser un moule à manqué rond (à charnière à fond amovible c’est idéal) et couvrir le fond et éventuellement les bords de papier sulfurisé
  • Verser la pâte et enfourner la génoise 17 à 20 minutes
  • Pendant ce temps, mettre à tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide
  • Sortir la génoise du four, la démouler et la laisser refroidir sur une grille
  • Nettoyer le moule à manqué (attention à le laisser refroidir un peu)
  • Au batteur électrique, fouetter 170 g de beurre jusqu’à ce qu’ils soient lisses, puis incorporer le lait concentré non sucré (c’est mieux si le préparation forme une masse unique et lisse, mais si ce n’est pas le cas, ce n’est pas très grave)
  • Réserver cette préparation au beurre au frais
  • Couper la génoise en deux dans sa hauteur (on doit obtenir deux disques)
  • Dans une casserole, faire fondre 100 g de sucre dans 12,5 cl d’eau
  • Dès que le sucre est dissous, ajouter les feuilles de gélatine ramollies
  • Dans le bol d’un batteur ménager, battre les blancs d’œufs.
  • Dès qu’il commencent à mousser, ajouter progressivement 100 g de sucre et éventuellement l’acide citrique : on obtient un genre de blancs d’œufs en neige
  • Petit-à-petit, incorporer le sirop de sucre additionné de gélatine aux blancs d’œuf battus
  • Ajouter la crème au beurre et au lait concentré
  • Dans le moule propre et sec, déposer un premier disque de pâte, verser la moitié de la crème, déposer le second disque de pâte, verser le reste de la crème et égaliser le dessus à l’aide d’une spatule
  • Réserver le gâteau au minimum 2 heures au frais (la crème doit être priss)
  • Dans une casserole, faire chauffer la crème fraîche
  • Casser le chocolat en morceaux dans une jatte, puis verser la crème fraîche chaude dessus
  • Bien mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit entièrement fondu, puis ajouter les 20 g de beurre restants et mélanger à nouveau
  • Verser le glaçage au chocolat sur le dessus du gâteau (encore dans le moule)
  • Réserver à nouveau au frais pour que le glaçage prenne
  • Démouler avant de servir

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

skruzdėlynas ou gâteau fourmilière lituanien

gâteau fourmilière lituanien ou skruzdėlynas
gâteau fourmilière lituanien ou skruzdėlynas

En Lituanie, le skruzdėlynas ou gâteau fourmilière lituanien est un gâteau de fête : on le réalise pour les anniversaires par exemple.

On peut assez facilement trouver des gâteaux fourmilière dans les supermarchés lituaniens… mais en France, c’est un peu plus compliqué ! Et puis, dans tous les cas, c’est meilleur fait maison 😉

C’est une recette un peu longue, on ne va pas vous mentir… mais le jeu en vaut la chandelle ! Ce dessert en mettra plein la vue à vos convives, car il est tout en hauteur.

Une bonne idée est de s’y mettre à plusieurs : l’un découpe les bandes de pâte pendant que l’autre les fait cuire et le montage peut se réaliser très facilement à plusieurs.

Souvent on le prépare de la veille pour le lendemain, voire pour le jour d’après : certaines bandes de pâtes se seront ramollies et le gâteau fourmilière ou skruzdėlynas sera un agréable mélange de croquant et de fondant (encore faudra-t-il savoir y résister pendant 2 jours 😉 

Revenons juste un instant sur le nom de ce gâteau : skruzdėlynas, ou littéralement une fourmilière. Vous le comprendrez rapidement : les grains de pavots sont ici des fourmis. 🙂

Dans le groupe Facebook cuisine pâtisserie et boulangerie pour toutes et tous Regine Sissako, Martine Carrasco et Josephine Giambusso nous ont demandés la recette. Et dans le groupe Facebook Fait maison et discussions en tous genres, c’est Fadhela Boughedaoui qui a été intriguée par cette pâtisserie des pays Baltes !

Voici donc notre recette pour un très gros skruzdėlynas ou gâteau fourmilière lituanien (Ne pas hésiter à réduire les quantités).

gâteau fourmilière lituanien ou skruzdėlynas
gâteau fourmilière lituanien ou skruzdėlynas

Ingrédients pour un (gros) skruzdėlynas ou gâteau fourmilière lituanien

  • 500 g de farine
  • 400 g + 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de sucre vanillé
  • 400 g de miel
  • 4-5 œufs
  • 100 g + 2-3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 100 g de beurre
  • 5 cl de vodka (facultatif)
  • 8 cuillères à soupe d’eau
  • 1 pincée de sel
  • graines de pavot
  • huile pour friture

Préparation du skruzdėlynas ou gâteau fourmilière lituanien

  • Dans un bol, déposer 1 cuillère à soupe de sucre
  • Casser les œufs dans le même bol, puis mélanger énergiquement avec un fouet
  • Incorporer les 100 g de crème fraiche épaisse, puis une pincée de sel, le sucre vanillé, et la vodka si souhaité.
  • Bien mélanger le tout
  • Ajouter ensuite la farine petit à petit en pétrissant avec les mains : la pâte ne doit pas coller aux mains mais ne doit pas non plus être trop compacte (elle doit rester souple)
  • L’étape amusante pour les enfants : lancer la boule de pâte 2-3 fois contre la table, plier la boule en 2 dans le sens de la longueur et l’étendre en poussant avec les paumes des mains.
  • Réitérer l’opération 10-15 fois (et même plus si vous en avez le courage)
  • Laisser reposer la pâte 1 h au réfrigérateur
  • Fariner le plan de travail
  • Couper un morceau de pâte et commencer à l’étendre avec un rouleau à pâtisseries, retourner la pâte et continuer à l’étendre, le plus finement possible
  • Utiliser une roulette à pâtisserie pour découper des losanges de pâte d’environ 5 cm de côté (inutile d’être extrêmement précis : même si les losanges sont un peu difformes, ce n’est pas grave)
  • Faire chauffer l’huile de friture (dans une friteuse, un casserole à fond large, etc.)
  • Pour tester la chaleur de l’huile, y plonger un morceau de pâte : des bulles doivent apparaître, l’huile bouillonne.
  • Une fois que l’huile est chaude, faire cuire toutes les bandes de pâte au fur et à mesure. Elles doivent être dorées (ne pas oublier de les retourner à mi-cuisson).
  • Retirer les bandes de pâte de l’huile avec une écumoire avant de les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant.
  • Une fois toute la pâte cuite, il faut préparer la « colle »
  • Dans une grande casserole, mettre les 400 g de sucre restants, le miel, le beurre, les 2-3 cuillères à soupe de crème fraîche et l’eau
  • Déposer la casserole sur feu moyen-doux et faire chauffer la préparation en remuant constamment
  • Au bout d’une dizaine de minutes, la « colle » doit s’épaissir et prendre une couleur de caramel. Si ce n’est pas le cas, la cuire davantage
  • Préparer une assiette plate ou un plat pour le montage du gâteau fourmilière
  • Utiliser une cuillère pour répartir de la « colle » sur les deux faces d’une bande de pâte
  • Déposer la bande de pâte sur l’assiette
  • Continuer avec une autre bande et ainsi de suite en les superposant (au début on les met les unes à côté des autres, et puis on monte en hauteur)
  • Régulièrement, parsemer le gâteau de graines de pavot (entre chaque « étage », chaque couche de bandes)
  • Si la « colle » se solidifie, y ajouter un peu d’eau et la faire chauffer

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteau d’omelette aux oignons

gâteau d'omelette aux oignons
gâteau d’omelette aux oignons

Chaque samedi midi ou presque nous recherchons une recette autour des oeufs. Cette semaine là, notre choix c’est porté sur le gâteau d’omelette aux oignons.

Enfin nous recommençons à publier nos recettes. On répond à la demande d’Evelyne Busuttil depuis la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq mais aussi à celles de Mag Aliie, evelyne Busuttil, Isabelle Lebaillif et Nadia Kass dans le groupe Faim de loup : gourmand et surtout curieux ou encore aux demandes de Claudette Rondepierre, Mimie Lechat et de Benoit Grandsare dans le groupe Déco, Récup, Cuisine, Couture & Co (vente interdite ).

Voici donc notre recette de gâteau d’omelette aux oignons pour 4 personnes.

L'intérieur du gâteau d'omelette aux oignons
L’intérieur du gâteau d’omelette aux oignons

Ingrédients pour un gâteau d’omelette aux oignons

  • 2 rouleaux de pâte brisée
  • 2 pommes de terre
  • 6 oeufs + 1 jaune
  • 6 oignons (gros)
  • Graisse pour le moule
  • 2 cuillers à soupe d’huile (tournesol, arachide… )
  • Sel et poivre
une part de gâteau d'omelette aux oignons
une part de gâteau d’omelette aux oignons

Préparation d’un gâteau d’omelette aux oignons

  • Laver les pommes de terre
  • Les placer dans un panier vapeur d’autocuiseur avec un fond d’eau salé
  • Fermer la cocotte et laisser cuire 12 minutes au sifflement de la soupape
  • Laisser refroidir les pommes de terre
  • Peler et émincer les oignons en fine rondelles
  • Dans une casserole, mettre l’huile à chauffer
  • Cuire dans la casserole les oignons à feu doux en mélangeant régulièrement
  • Dans une terrine, battre les 6 oeufs en omelette
  • Saler et poivrer
  • Peler les pommes de terre et les couper en rondelles (3 mm environ)
  • Préchauffer le four à 180° C (Th. 6)
  • Graisser un moule à manqué (à fond amovible de préférence)
  • Garnir le moule de l’une des pâtes brisée
  • Piquer la pâte du fond avec une fourchette
  • Répartir les oignons sur la pâte
  • Verser l’omelette
  • Recouvrir des rondelles de pommes de terre
  • Saler et poivrer
  • Mouiller les bords de la 1er pâte (celle dans le moule)
  • Recouvrir de l’autre pâte brisée et souder les 2 pâtes
  • Mélanger dans un bol le jaune d’oeuf avec 1 cuiller à soupe d’eau
  • À l’aide d’un pinceau, passer de l’oeuf sur le dessus du gâteau
  • Faire un petit trou au centre du gâteau et y glisser un petit rouleau de papier sulfurisé (une cheminée)
  • Enfourner et laisser cuire 25 minutes
  • Démouler à la sortie du four et servir aussitôt

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !