Last updated by at .

Tag-Archive for » Chantilly «

merveilleux « colossal » : la recette

merveilleux "colossal"

merveilleux « colossal »

Nous avons déjà réalisé des merveilleux à la maison car c’est assez simple à réaliser en réalité. Mais, jusqu’ici nous réalisions des merveilleux individuels et non un merveilleux « colossal » ou familial comme cette fois qu’il faut découper afin que chaque convive reçoive sa part.

Il est peut-être bon de préciser que le merveilleux est une pâtisserie traditionnelle du Nord de la France que l’on trouvait dans toutes les pâtisseries dans le passé.

les meringues du merveilleux

les meringues du merveilleux

Mais cette recette de merveilleux « colossal » ou « géant » nous a été demandé dès le début de la diffusion de l’image des 2 « énormes » meringues nécessaires pour le réaliser dans la page Facebook de mémé Moniq ! N’est-ce-pas Sophie Lequertier et Marie-claude Chauvet.

Mais très vite toujours dans cette page Pauline Defossez, Pierre-Ange Veronique Madrau, lorence Lapierre Rafinesque, Myriam Lemay, Chantal Dubois et Sandrine Artz ont poursuivi les demandes…

Dans le groupe Facebook Idée repas c’est Melany Lova qui l’a fait, souuuumia dans le compte Twitter de la cuisine de mémé Moniq et karinechausserie dans l’Instagram de mémé Moniq

Voici donc notre recette de merveilleux « colossal » pour 6 personnes (mais nous étions 4 et il n’a pas duré longtemps 😉

Merveilleux

Merveilleux entamé

Ingrédients pour un merveilleux « colossal »

  • 6 blancs d’œuf
  • 300 g de sucre
  • Un filet jus de citron
  • 80 g de chocolat lait caramel (on peut utiliser d’autres chocolats au lait ou noir)
  • 6 cuillère à café de cacao type Van Houten
  • 50 cl de crème fraîche liquide
  • 1 cuillère à soupe de sucre vanillé

Préparation d’un merveilleux « géant » 

  • Préchauffer le four à 90° C (Th. 3)
  • Placer les œufs, le jus de citron et une pincée de sucre dans le bol d’un robot équipé d’un fouet.
  • Mettre en marche sur vitesse lente. Quand des bulles se forment sur les côtés, passer en vitesse rapide et ajouter le reste du sucre
  • Garnir des plaques de cuisson au four de papier sulfurisée
  • Sur chaque feuille de papier sulfurisée tracer un cercle de 20 cm de ø à l’aide d’un crayon gris (crayon de papier) en s’aidant d’un moule par exemple
  • Séparer la meringue en 2 parts égales et garnir chaque cercle de meringue en essayant d’être régulier sur toute la surface
  • Enfourner pour 4 heures de cuisson (éventuellement retourner les meringues pour la dernière heure)
  • Laisser reposer la meringue pour qu’elle soit bien froide (mieux toute une nuit)
  • Au bain-marie, faire fondre 50 g de chocolat
  • Verser 15 cl de crème fraîche et mélanger avec un fouet afin d’obtenir une ganache  onctueuse
  • Transvaser ce mélange dans un récipient et laisser refroidir 15 minutes
  • Ajouter des cuillères de cacao à la ganache les unes après les autres jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse (légèrement solide, un peu la consistance des meringues avant cuisson) et réserver au réfrigérateur
  • Dans le bol du robot, équipé d’un fouet, verser le reste de crème fraîche qui doit sortir du réfrigérateur et le sucre vanillé
  • Battre jusqu’à l’obtention d’une crème chantilly assez ferme en faisant attention à ne pas trop « tourner » sinon on risque d’obtenir du beurre
  • À l’aide d’un épluche légumes. couper des copeaux dans le chocolat restant
  • Sur un plat de service, disposer la première meringue
  • Étaler la pâte au chocolat sur la meringue
  • Recouvrir de la 2e meringue
  • Garnir de chantilly au-dessus puis sur les côtés
  • Parsemer le tout (dessus et côtés) des copeaux de chocolat
  • Réserver au frais au moins 2 heures avant de servir

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Nègre en chemise désormais noir et blanc

noir et blanc alias nègre en chemise

noir et blanc alias nègre en chemise

En farfouillant dans de vieux livre de recettes, un nom a attiré notre attention : « nègre en chemise« . Aucune connotation péjorative à ce terme selon notre interprétation. Un simple entremet. Mais quel entremet pourrait se cacher derrière cet intitulé ? Car il s’agit bien d’un entremet et non d’un gâteau. C’est en réalité une sorte de marquise au chocolat (mousse au chocolat un peu plus solide) masquée de crème Chantilly (en chemise de Chantilly).

Pour certains qualifié de souvenir d’enfance, d’autres en disent que c’est un tuerie. Mais personne ne niera la richesse de ce dessert fondant au chocolat (on comprend rapidement pourquoi ce dessert est ancien, il suffit de regarder la proportion de beurre 😉).

Nous ne nous attardons pas sur l’histoire, l’origine de ce dessert, car nos recherches restent infructueuses ☹️ Cependant, toute personne ayant des infos à ce sujet est la bienvenue en commentaire 😉

Par endroits, on trouve que le « nègre en chemise » est cuit. Mais rien de cela dans notre recette. Il faut juste prêter attention à prévoir un peu de temps, afin de pouvoir le servir bien frais (le préparer la veille est la meilleure option).

Nègre en chemise désormais noir et blanc

Nègre en chemise désormais noir et blanc

Nous vous avons demandé dans les différents réseaux sociaux quel nom vous donneriez actuellement à ce dessert. Voici le résultat de cette petite « enquête » (n’hésitez pas à apporter votre suggestion en commentaire et/ou à nous dire quel dénomination est votre préférée) :

  1. Blanc cacao
  2. Chemise au col mao
  3. Choco neige
  4. Douceur et frivolité
  5. Duo
  6. Jour et nuit
  7. Merveilles
  8. Metisage
  9. Yin-yang

Par la suite, après quelques recherches, nous avons découvert que le nom actuel du « nègre en chemise » serait le « noir et blanc« . Nous, préfère d’autres dénomination dans la liste… 

Nous avons aussi constaté que pour certains, ce dessert à rappelé le nom d’une pâtisserie nommée « tête-de-nègre » (ou encore tête au chocolat ou whippet). Mais cette dernière est en réalité un biscuit surplombé de guimauve ou une meringue, le tout étant enrobé de chocolat.

Le noir et blanc a dû intriguer. Nombreuses sont les personnes nous en ayant demandé la recette : ishouldntsylvie dans l’Instagram de mémé MoniqMiMi Lis ou encore Sarah De Lamballe-Von Brusteinberg,Sandrine Deconinck (pour qui nous avons publié la recette en urgence pour ce mercredi ;), Béatrice Clément et Alain Amblard dans la page Facebook de mémé Moniq.

Sophie Dourthe et Magali Pernot  sont passées par le groupe Facebook cuisine pâtisserie et boulangerie pour toutes et tous et Nelly Nelly Bellis depuis le groupe Fait maison et discussions en tous genres

Voici donc notre recette de cette pâtisserie au nom politiquement incorrect : le « nègre en chemise » pour 6 à 8 personnes.

 

Ingrédients pour un « nègre en chemise » ou noir et blanc

  • 185 g de chocolat
  • 185 g de beurre
  • 3 œufs
  • 90 g de sucre + 3 cuillères à soupe
  • 25 cl de crème fraîche liquide (25 cl)

Préparation du « nègre en chemise » ou noir et blanc

  • Casser le chocolat en petits morceaux
  • Faire fondre le chocolat dans une casserole au bain-marie
  • Travailler le beurre avec une cuillère en bois pour le rendre crémeux (on peut le passer quelques secondes au micro-ondes afin de faciliter cette opération)
  • Mélanger le chocolat avec le beurre
  • Séparer le blanc des jaunes de œufs, placer les blancs dans le bol d’un batteur et les jaunes dans une terrine
  • Mélanger les jaunes d’œufs avec les 90 g de sucre à l’aide d’un fouet, le mélange doit blanchir
  • Incorporer le chocolat à ce précédent mélange
  • Battre les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel
  • Incorporer délicatement les blancs d’œufs au chocolat avec une spatule (maryse)
  • Graisser un moule en forme de dôme (nous avons utilisé un saladier)
  • Placer le mélange au chocolat dans le moule, égaliser le dessus
  • Laisser refroidir une nuit au réfrigérateur
  • Monter la crème en Chantilly avec une pincée de sel à l’aide d’un batteur électrique, attention à ne pas trop battre sinon le crème se transforme en beurre
  • Ajouter le sucre et continuer de battre un instant
  • Démouler la préparation au chocolat sur le plat de service (possibilité de plonger le moule dans un bac d’eau chaude pour démouler plus facilement)
  • Recouvrir la préparation au chocolat de crème Chantilly (on peut le faire à la poche à douille ou en égalisant par la suite à l’aide d’une spatule)
  • Servir immédiatement ou réserver au frais jusqu’au moment de servir
  • Ce dessert ne se conserve pas très longtemps à cause des œufs crus qu’il contient

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉