Last updated by at .

Tag-Archive for » ananas «

tepache, la bière mexicaine à base d’ananas

recette pour faire du tepache, la bière mexicaine à base d'ananas
tepache, la bière mexicaine à base d’ananas

Le tepache ou tepache de piña est une sorte de bière mexicaine à base d’ananas.

La saveur de cette boisson fermentée nous a fortement étonnée : pas vraiment déplaisante, mais franchement surprenante (ce n’est pas du tout le goût d’un jus d’ananas !).

Dans les rues de Mexico, les vendeurs ambulants vendent toutes sortes d’aguas frescas, dont le tepache. Jusqu’au XVIe siècle, le tepache était préparé à base de maïs. Au Mexique, il se boit parfois mélangé à de la bière

On peut parfumer cette boisson selon ses envies : avec des épices (grains de maniguette, grains de coriandre, grains de poivre noir, grains de poivre de Java, étoiles de badiane, cardamome, gingembre frais…) et même du tamarin ou des peaux de banane !

Pour donner une belle couleur dorée à cette boisson, mieux vaut utiliser du sucre brun. Les recettes originales emploient souvent du sucre rapadura, mais du sucre de canne fonctionne parfaitement. Nous avons utilisé un mix de sucre blanc et roux.

Si l’on laisse le tepache fermenter trop longtemps, il prendre un goût et une odeur de vinaigre. Toujours avoir en tête que dans un climat chaud, la fermentation est plus rapide que dans un climat froid.

A priori, les peaux d’ananas peuvent être réutilisés 2-3 fois pour préparer une nouvelle boisson fermentée. Et avec la rapidité de préparation de cette recette, ce serait dommage de ne pas en profiter !

N’hésitez pas à utiliser du matériel stérilisé au préalable, comme nous les conseillons toujours dans nos recettes de fermentation, que ce soit le kéfir, le kombucha ou le levain.

Comme la recette nous a été demandée par plus de 30 personnes. Exceptionnellement, nous ne citons pas tout le monde. Les demandent viennent de la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, du compte Instagram de mémé Moniq, des groupes tel que fait maison spécial cuisine, Fait maison et discussions en tous genres, Faim de loup : gourmand et surtout curieux, le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq, Le Panier à idées: créations,cuisine,déco….,

Sûrement qu’ils ont tous été conquis par la combinaison de l’utilisation des pelures d’ananas (oui, c’est anti-gaspi) et l’évocation des vacances au soleil. 😉

Voici donc notre recette de tepache pour 2 bons litres.

Ingrédients du tepache

  • Les pelures d’1 ananas bio
  • 1 bâton de cannelle
  • 5 clous de girofle
  • 200 g de sucre
  • 2 litres d’eau
  • Facultatif : 2-3 tranches d’ananas (pulpe)

Préparation du tepache

  • Bien laver l’ananas avant de l’utiliser (le frotter avec une brosse)
  • Détailler les pelures d’ananas en grossier morceaux
  • Si souhaité, couper quelques cubes de pulpe d’ananas
  • Dans un grand bocal en verre ou en terre (pas de fer !), placer le sucre, la cannelle, les clous de girofle, les pelures d’ananas et la pulpe de l’ananas
  • Couvrir de l’eau
  • Fermer le bocal avec un torchon propre maintenu par un linge
  • Laisser reposer 24 h
  • Au bout de ce temps, si de la mousse blanche s’est formée à la surface, la retirer
  • Mélanger un peu avec une cuillère en bois et refermer le bocal (toujours avec le linge)
  • Laisser reposer 24 h à 48 h
  • Filtrer la préparation, ajouter un peu de sucre et/ou un peu d’eau selon le goût (nous avons ajouté du sucre), bien mélanger
  • La boisson est propre à consommer dès à présent, mais pour plus de pétillant, procéder aux étapes suivantes.
  • Verser la préparation dans des bouteilles qui résistent à la pression (type bouteilles à limonade)
  • Laisser ces bouteilles à température ambiante pendant 1 à 3 jours en les ouvrant 1-2 fois par jour : lorsque le « pshit » devient bien net, placer les bouteilles au réfrigérateur
  • Servir frais

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour préparer du tepache, la bière mexicaine à base d'ananas
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

Coleslaw, la recette de la célèbre salade de chou Américaine

Coleslaw, salade de chou Américaine

Coleslaw, salade de chou Américaine

Le coleslaw est un classique de la cuisine New-Yorkaise (États-Unis). Mais à l’origine, il est néerlandais ! Son nom veut littéralement dire salade de chou (en néerlandais chou se dit kool et salade se dit sla).

Dans notre version du coleslaw, il y a uniquement du chou blanc. Mais il est possible d’ajouter du chou rouge, de la carotte, de l’oignon, de l’ananas, de la pomme, du fromage râpé, des grains de céleri ou même des raisins secs.

La recette a été demandée sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq par Chantou Fee et dans le groupe Faebook La cuisine en amateur par Moreno Christelle.

Voici donc notre recette de coleslaw.

Ingrédients du coleslaw

  • 1/4 de chou blanc
  • 2 cuillères à soupe de mayonnaise
  • 2 cuillères à soupe de fromage blanc
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à café de sucre
  • Quelques brins de ciboulette fraîche ou une belle pincée de ciboulette sèche
  • Sel, poivre

Préparation du coleslaw

  • Laver le chou
  • Râper le chou (avec une râpe, à défaut l’émincer finement au couteau)
  • Placer le chou râpé dans un saladier
  • Si la ciboulette est fraîche : la laver et la hacher
  • Dans un bol, mélanger la mayonnaise, le fromage blanc, le vinaigre, le sucre et la ciboulette
  • Saler et poivrer la sauce selon le goût
  • Verser la sauce sur le chou et bien mélanger (pour enrober le chou de sauce)

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

gâteau ananas à la crème chiboust

Gâteau ananas à la crème chiboust

Gâteau ananas à la crème chiboust

À l’époque de la pré-adolescence de papa (débuts des années 70), notre grand-mère mémé Moniq réalisait régulièrement ce gâteau ananas à la crème chiboust. Un gâteau de fête que beaucoup appréciaient et donc, un gâteau typiquement seventies 😉

Ce gâteau est réalisé à partir d’un gâteau de Savoie et une crème chiboust. La crème chiboust (aussi dite crème Saint-Honoré) est une crème pâtissière à laquelle on ajoute des blancs d’œuf en neige.

La recette nous a été demandée dans sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq par Thierry Cathy Humery, Isabelle Gaudré, David Rénier et Sylvie Mouzimann-Barny. Dans le groupe Facebook Fait maison et discussions en tous genres, les demandes ont aussi fusé : Agnes Bethencourt, Anneliese Munschy et Bruno Nadia Larhant. Nous avons même reçu une demande par mail !

Voici donc notre gâteau ananas à la crème chiboust pour 6 – 8 personnes.

Gâteau ananas à la crème chiboust

Gâteau ananas à la crème chiboust

Ingrédients pour un gros gâteau ananas à la crème chiboust

  • 400 g de sucre en poudre + 125 g + 3 cuillères à soupe
  • 100 g de fécule
  • 100 g de farine + 30 g
  • 12 œufs – 11
  • 50 cl de lait
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 1 boîte d’ananas en tranche au sirop
  • quelques cerises confites
  • sel

Le gâteau ananas à la crème chiboust en cours de préparation

Le gâteau ananas à la crème chiboust en cours de préparation

Préparation du gâteau ananas à la crème chiboust

  • Préchauffer le four à 180° C (Th. 6)
  • Séparer les blancs des jaunes de 8 œufs : placer les blancs dans le bol d’un batteur et les jaunes dans une terrine et réserver
  • Avec un fouet, battre les jaunes avec 400 g de sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux
  • Ajouter aux jaunes 100 g de farine, la fécule, 4 cuillères à soupe d’eau et 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • Monter les blancs en neige avec une pincée de sel
  • À l’aide d’une spatule, incorporer les blancs en neige à la préparation précédente
  • Graisser un grand moule et verser la pâte dedans
  • Enfourner le gâteau 25 à 35 minutes (vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau : si elle ressort propre, le gâteau est cuit)
  • Sortir le gâteau du four et le laisser refroidir (dès qu’il est tiède, on peut le démouler pour le laisser refroidir sur une grille)
  • Séparer le blanc des jaunes de 3 œufs : placer les blancs dans le bol d’un batteur et les jaunes dans une terrine et réserver
  • Ajouter l’oeuf restant en entier avec les 3 jaunes, puis 125 g de sucre et mélanger
  • Verser les 30 g de farine et la cuillère à café d’extrait de vanille restants
  • Faire chauffer le lait. Le retirer du feu juste avant l’ébullition (attention le lait monte lorsqu’il bout, par ailleurs une brûlure au lait peu- être très dangereuse)
  • Tout en mélangeant, verser le lait dans la préparation à base d’œufs
  • Remettre le tout dans une casserole sur le feu et faire épaissir en mélangeant continuellement
  • Retirer du feu et laisser tiédir la crème obtenue
  • Monter les blancs en neige avec une pincée de sel
  • Incorporer les blancs à la crème à l’aide d’une spatule
  • Laisser complètement refroidir la crème et le gâteau
  • Si nécessaire, couper les côtés du gâteau pour égaliser la forme (inutile si rond, mais notre moule rectangulaire avait des bords légèrement évasés)
  • Couper le gâteau en 2 dans l’épaisseur
  • Ouvrir la boite d’ananas et en récupérer le jus
  • Faire chauffer ce jus avec 3 cuillères à soupe de sucre pour obtenir un sirop (le sucre doit être totalement fondu)
  • Calculer le nombre de rondelles d’ananas qui seront nécessaire pour garnir le dessus du gâteau, puis découpé en morceaux les tranches inutiles
  • Dans un grand plat de service, déposer la 1re moitié du biscuit (du gâteau)
  • À l’aide d’un pinceau, badigeonner succinctement cette première moitié avec le sirop
  • Répartir les morceaux d’ananas (pas les tranches, seulement les morceaux qui étaient en trop)
  • Recouvrir de crème (ne pas hésiter à déborder, il faudra également garnir les côtés)
  • Déposer délicatement la deuxième moitié du gâteau
  • Badigeonner le dessus du gâteau de sirop (légèrement)
  • Recouvrir totalement le gâteau de crème (sur le dessus et les côtés) et lisser à l’aide d’une grande spatule (il restera peut-être un peu de crème chiboust en trop, quelqu’un se fera un plaisir de la manger 😉
  • Déposer et enfoncer un peu dans la crème les rondelles d’ananas sur le dessus du gâteau
  • Placer une demi-cerise au milieu de chaque rondelle d’ananas
  • Réserver au frais avant de servir

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – YouTube – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉