pot-au-feu traditionnel, os à moelle et bouillon de boeuf

pot-au-feu traditionnel aux légumes anciens

pot-au-feu traditionnel aux légumes anciens

C’est vrai que la préparation d’un pot-au-feu traditionnel permet en même temps de cuire os à moelle, éventuellement une langue de boeuf (nous ne l’avons pas fait cette fois) et  de préparer du bouillon de boeuf que l’on peut stériliser ou congeler pour d’autres occasions !

En effet, enfant, le repas du dimanche familial de notre père si ses grands parents étaient invités consistait souvent à un plat unique le pot au feu !

Une assiette de bouillon parfois arrosée de viandox mais toujours avec du sel de céleri, une tranche de pain avec de la moelle et du gros sel pour ceux qui aimaient, une ou 2 tranches de la langue de boeuf accompagnées d’une sauce tomate aux cornichons et pour conclure la partie salée, avant le fromage le pot-au-feu : viandes et légumes avec de la moutarde et des cornichons ! On imagine assez bien le repas qui dure des heures 😉

Nous préparons à la maison en général un pot-au-feu par an et pas obligatoirement lors de la venue de nos grands parents 😉

Cette années nous l’avons cuisiné pour nous seulement avec des légumes anciens (carottes de couleur, navet boule d’or, panais, poireaux… On aurait pu également ajouter du chou-navet ou rutabaga mais il n’y en avait pas dans les commerces).

C’est assez amusant pour nous la réaction des internautes car nous avons publié séparément les images du pot-au-feu, des os à la moelle et de nos conserves de bouillon de boeuf.

Aussi les demandes qui viennent de la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq et du groupe Déco, Récup, Cuisine, Couture & Co (vente interdite ) sont sélectives.

Les uns ont demandé la recette du pot-au-feu, d’autres la recette des os à la moelle et enfin les derniers la recette de la conserve de bouillon de boeuf.

Voici donc notre recette pour un pot-au-feu traditionnel pour 4 personnes (avec les explications et les recettes pour les os à la moelle, la langue de boeuf et la conservation du bouillon).

Nous expliquons comment le cuire en mijoteuse ou en cocotte (pardon, dans un fait tout assez grand 😉

Notez qu’il est souvent conseillé de préparer du pot au feu pour 2 fois. La durée de cuisson est identique quel que soit les quantités 😉

Attention : ne confondez pas ce pot-au-feu avec le kig ha farz, pot-au-feu breton aux farz noir ou blanc. Nous en avons déjà préparé mais c’est différent de ce pot au feu notamment au niveau des viandes 😉

pot-au-feu traditionnel

pot-au-feu traditionnel

Ingrédients pour un pot au feu traditionnel

  • 1 kg de « viande à bourguignon » (paleron, queue de boeuf…)
  • 4 os à moelle – 1 par convive (facultatif)
  • 1 langue de boeuf (facultatif – Attention, des ingrédients spécifiques sont nécessaires voir plus bas Préparer et servir la langue de boeuf)
  • 1 oignon
  • 2 feuilles de laurier
  • 6 grains de poivre
  • 1 branche de céleri
  • 4 branches de thym
  • 3 clous de girofle
  • 3 à 4 gousses d’ail
  • 2 cuillers à soupe de gros sel
  • 4 grosses carottes (nous avons mis 6 carottes de couleurs)
  • 4 navets (nous avons choisi des navets boules d’or)
  • 2 panais assez gros (facultatif)
  • 1 morceaux de céleri rave (facultatif)
  • 4 poireaux
  • 4 pommes de terre

Préparation du pot au feu traditionnel en mijoteuse

  • Déposer les morceaux de viande et si nécessaire les os à moelle (à l’horizontale afin que la moelle ne sorte pas) et la langue de boeuf dans la mijoteuse
  • Ajouter le laurier, la branche de céleri, le thym, les gousses d’ail (épluchée ou non), l’oignon pelé et piqué des clous de girofle et saler
  • Couvrir largement d’eau froide
  • Allumer la mijoteuse en position élevé et laisser cuire pendant 3 h
  • Peler et nettoyer les légumes : carottes, navets, panais, céleri rave, pommes de terre et les laver
  • Couper les extrémités des poireaux pour garder les blancs et nettoyer et rincer les poireaux avant de les attacher en les ficelant
  • Ajouter les légumes, pommes de terre et poireau dans la mijoteuse en écumant si besoin
  • Laisser cuire 2 h supplémentaires

Préparation du pot au feu traditionnel en cocotte

  • Déposer les morceaux de viande et si nécessaire les os à moelle et la langue dans la mijoteuse
  • Ajouter le laurier, la branche de céleri, le thym, les gousses d’ail (épluchée ou non), l’oignon pelé et piqué des clous de girofle et saler
  • Couvrir largement d’eau froide
  • Faire cuire avec l’eau frissonnante 2 h 30
  • Peler et nettoyer les légumes : carottes, navets, panais, céleri rave, pommes de terre et les laver
  • Couper les extrémités des poireaux pour garder les blancs et nettoyer et rincer les poireaux avant de les attacher en les ficelant
  • Ajouter les légumes, pommes de terre et poireau dans la mijoteuse en écumant si besoin
  • Laisser cuire 1 h supplémentaires

Servir le bouillon

  • On peut servir directement le bouillon dans les assiettes après l’avoir filtré dans une passette mais il est également possible de verser le nombre de louches nécessaires filtrées dans une casserole dans laquelle on ajoute du vermicelle ou des pâtes lettres (pâtes alphabet).
  • Une fois dans l’assiette les convives peuvent ajouter sel de céleri, Viandox… 
  • Si vous avez peur que le bouillon soit trop gras, préparer la 1er partie de la recette la veille et laisser refroidir. Le jour J retirer la graisse et les impuretés qui sont sur le dessus à l’aide d’une écumoire. Reprenez ensuite le fil de la recette en ajoutant environ 1/2 h !
os à moelle

os à moelle

Servir les os à moelle

  • Une fois la cuisson terminée, sortir les os à moelle du récipient (attention de ne pas faire sortir la moelle)
  • Le déposer dans une assiette avec du pain en accompagnement (par exemple, du pain de campagne) et également du gros sel que vos convives répartiront sur la moelle tartinée sur le pain
tranche de pain et moelle (os à moelle)

tranche de pain et moelle (os à moelle)

Préparer et servir la langue de boeuf

  • Retirer la langue du récipient et la poser sur une planche à découper
  • Retirer la peau qui l’entoure la langue (elle se détache assez facilement)Débiter la langue en tranches et la réserver au chaud
  • Dans une casserole, faire fondre 30 g de beurre à feu doux
  • Verser 5 cuillers à soupe de farine sur le beurre fondu et mélanger puis laisser « mousser » un peu
  • Ajouter 1 l du bouillon de cuisson et le concentré de tomate puis fouetter
  • La sauce soit épaissir à feu moyen
  • Couper des cornichons en rondelles (à moins que vous ne souhaitiez des câpres) et les ajouter à la sauce
  • Présenter les morceaux de langues dans un plat et accompagner d’une saucière de sauce

Servir le pot au feu

  • Accompagner le pot au feu avec différentes sortes de moutarde, du raifort, des cornichons et éventuellement des pickles.
conserve de bouillon de boeuf

conserve de bouillon de boeuf

Conserve de bouillon de boeuf

  • La solution la plus simple de conserver du bouillon de boeuf dégraissé (voir Servir le bouillon) est certainement de le mettre au congélateur soit sous forme de glaçon, soit dans un sachet.
  • Cependant, si vous êtes comme nous, avec un congélateur surchargé, la solution des stérilisations est une bonne alternative surtout si vous avez besoin de quantité assez importante de bouillon de boeuf du genre 375 ml, 500 ml… 
  • Dans ce cas, pas besoin d’équipements spécifiques hormis des pots à stérilisation et d’un autocuiseur.
  • Une fois le bouillon dans les pots stérilisés comme pour la confiture à l’eau bouillante ou au four, placer le joint (lui aussi stérilisé) et fermer mes bocaux. 
  • Placer les bocaux au fond de l’autocuiseur et les coincer avec une ou plusieurs serviettes
  • Recouvrir largement d’eau
  • Mettre l’autocuiseur sous pression et laisser cuire 1 h 
  • Laisser refroidir l’autocuiseur, l’ouvrir et retirer les bocaux
  • Ranger les conserves

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille– Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *