Pain perdu au sirop d’érable

pain perdu au sirop d'érable

pain perdu au sirop d’érable

À l’origine, le pain perdu est réservé aux pauvres. En effet, le pain perdu se réalise avec du pain « inutilisable » (sauf pour faire de la chapelure) car desséché. C’est d’ailleurs l’origine de son nom, car le pain est perdu. Mais, désormais, il est servi dans les plus grands restaurants… évolutions de l’art culinaire 😉
Selon les régions de France, la recette et l’appellation sont différentes. Par exemple, dans le Nord, le pain perdu s’appelle pain crotté. Autre exemple : le pain perdu à la Normande, flambé avec un alcool de pommes est servi accompagné de confiture de pommes. Pour cette fois, nous avons choisi une version de pain perdu au sirop d’érable.
À la demande de littledaewoo dans Instagram et comme Heidi chizzcake F. semble intéressée également dans FoodReporter, voici notre recette très facile et rapide de pain perdu au sirop d’érable.

Ingrédient du pain perdu au sirop d’érable

  • 4 œufs
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue
  • 1/4 cuillère à café de noix de muscade râpée
  • 1/2 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 6 cl de lait
  • Reste de pain blanc rassis, pour nous de la baguette (bouleau ou autre) – Normalement, on retire la croute du pain
  • 4 cuillères à soupe de beurre
  • Du sucre
  • Du sirop d’érable
  • Battre les œufs en omelette

Préparation du pain perdu au sirop d’érable

  • Dans un plat, mélanger le lait et les épices (cannelle, noix de muscade et extrait de vanille)
  • Mettre à tremper le pain dans le mélange de lait (en fonction de l’épaisseur, plus ou moins longtemps afin que le pain s’imprègne bien du liquide)
  • Dans une sauteuse, mettre le beurre à fondre
  • Faire revenir une face du pain environ 1 minute puis saupoudrer de sucre
  • Retourner le pain dans la sauteuse et laisser cuire environ 1 minute
  • Servir chaud en nappant de sirop d’érable dans l’assiette
Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *