levain maison, le faire soi-même

levain

levain

La cuisine, ce n’est pas très compliqué en général. Aussi, rater un levain n’est pas forcément signe que vous êtes mauvais cuisinier. Un bon nombre de variables influent dans la réalisation du levain. Pour tout vous avouer : les 2 premiers levains de l’une d’entre nous ont été de francs échecs !

En effet, le levain est un être vivant. Ce sont de petites bactéries qui le composent. Faire son levain soi-même c’est un peu comme avoir un chien : on le fait naître, on lui donne un nom (oui, certaines personnes le font), on lui donne à manger et à boire, on lui donne des « fortifiants »… et il peut mourir ! Par contre, non, non, on ne le promène pas 😉

De même, chaque levain aura ses propres besoins et son propre caractère : certains sont capricieux, d’autres plutôt sympas. Celui qu’on a actuellement n’est pas trop difficile à vivre, il a seulement eu de légères poussées de croissance par moments (il a débordé deux fois de son bocal).

Crumpets au levain

Crumpets au levain

Ah oui, autre point important. Vous n’aimez pas trop manger du savon ? Votre levain non plus. Veillez donc à utiliser un bocal et des ustensiles de cuisine particulièrement bien rincés (sans traces de liquide vaisselle) lorsque vous vous occupez de votre levain.

Faire son levain maison est plutôt rapide. Vous n’y consacrerez même pas 5 minutes par jour ! Par contre, il faut de la patience : plus d’une semaine avant la première utilisation. Alors si vous comptez faire un pain au levain, mieux vaut vous y prendre à l’avance !

Peut-être vous demandez-vous : à quoi sert le levain ? Il peut être utilisé pour réaliser du pain au levain naturel (logique), des brioches au levain ou encore d’autres pâtisseries. En gros, c’est une sorte de levure maison au petit goût particulier qui se présente sous un aspect pâteux, presque liquide.

Selon les recettes, vous devrez mettre plus ou moins de levain dans la pâte. Pour les crumpets au levain, la pâte n’est que de l’excès de levain, pour notre pain au levain, nous avons utilisé 7-8 cuillers à soupe de levain… 

Bon, tout cela, marmotte_gourmande_14 qui nous demande la recette depuis la page Instagram de mémé Moniq devait certainement le savoir… Mais, elle a besoin de notre recette 😉

pain au levain

pain au levain

Donc, voici notre recette de levain 🙂

Ingrédients du levain

  • 50 g de farine de seigle
  • 50 g d’eau de source (pas du robinet, de l’eau en bouteille, mais sans bulles)
  • Farine de blé et eau de source pour les rafraîchissements
  • Un bocal en verre : type bocal à conserve sans le joint ou pot de confitures

Préparation du levain

  • Peser le bocal et conserver ce poids de côté, cela vous sera utile dans quelques jours
  • Dans le bocal en verre, mélanger la farine de seigle et l’eau de source à l’aide d’une cuillère en bois
  • Recouvrir le bocal d’un tulle (une compresse) fixé avec un élastique : l’important est que le levain respire (c’est un être vivant, comme expliqué précédemment donc ne jamais fermer le bocal par un couvercle)
  • Laisser reposer le bocal dans un coin « chaud » de votre cuisine pendant 3 jours sans y toucher : le levain naît
  • Le 3e jour, ajouter 50 g de farine de blé et 50 g (50 ml) d’eau
  • Bien mélanger avec une cuillère en bois puis recouvrir le bocal avec le tulle
  • Laisser à nouveau reposer 3 jours : le levain devrait avoir une odeur aigre et former des bulles
  • Le 6e jour, on passe au gavage intensif du levain en le nourrissant 2 fois par jour (avec un intervalle d’environ 12 h). Retirer l’excédent de levain (il doit en rester environ le contenu d’une tasse), placer le bocal sur une balance et ajouter le même volume de farine de blé que de levain restant (environ 50 à 100 g). Faire la tare (remettre la balance sur zéro) et ajouter le même poids d’eau de source que de farine. Mélanger vigoureusement
  • Poursuivre le gavage jusqu’à ce que le levain perde de son odeur et double ou triple de volume entre chaque nourrissage
  • À partir de ce moment, le levain est utilisable et un seul repas quotidien à heure régulière suffit (procéder de la même manière que pour le gavage intensif)
  • Si le levain perd en force, en vigueur, lui faire un repas à la farine de seigle, ajouter quelques gouttes de miel lors du nourrissage ou même lui faire sauter un repas
  • Si vous ne souhaitez plus utiliser votre levain pendant un moment, le placer au réfrigérateur et le nourrir une fois par semaine (toujours procéder de la même façon pour le nourrissage)
  • Pour le réutiliser, le sortir du réfrigérateur et le laisser reposer quelques heures. Ajouter 60 g de farine de blé et 60 ml d’eau. Mélanger vivement. Procéder à un nourrissage quotidien jusqu’à ce que le levain redevienne fort
le levain attend sa prochaine utilisation au réfrégirateur

le levain attend sa prochaine utilisation au réfrégirateur

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour)

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

Category: Boulangerie, Cuisine, Recettes  Tags: ,
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *