Lait d’amandes maison, pourquoi s’en priver ?

lait d'amande maison. la recette du lait de noisette est la même

lait d’amande maison. la recette du lait de noisette est identique

Cette semaine nous avions une recette prévue qui nécessitait 1 litre de lait d’amandes… Aussi, nous nous sommes dites qu’il serait intéressant de faire son lait d’amande 🙂

La décision de produire notre propre lait d’amande a été prise avant de découvrir que l’on peut également obtenir rapidement du lait d’amande à partir de la purée d’amandes… Voir ce que nous expliquons dans beurres ou purées d’oléagineux : amandes, cacahuètes, noisettes, noix de cajou… 

En effectuant un peu de recherches sur le lait d’amande pour écrire cette recette, on a découvert que c’était un aliment de base dans la cuisine médiévale. Historiquement, il était recommandé comme substitut au lait d’origine animale pendant les jours de jeûne du Carême.

Un fait est : le lait d’amande peut remplacer le lait animal dans la plupart des recettes. D’ailleurs, le lait d’amandes est couramment employé dans la cuisine latine (pour nous, cela n’avait rien de latin, c’était pour un flan coco au lait d’amande, sirop d’érable, farine d’épeautre)

 

Voici donc notre recette de lait d’amande maison qui est aussi celle du lait de noisette maison

Ingrédient pour 1 litre de lait d’amandes fait maison ou de lait de noisette

  • 100 g à 200 g d’amandes ou d’amandes en poudre (ou de noisettes décortiquées)
  • 1 l itre d’eau
  • 1 pincée de sel
  • 1 à 2 cuillère à soupe de miel (éventuellement)

Préparation du lait d’amande

La veille

  • Mettre les amandes dans une jatte et recouvrir largement d’eau (les amandes gonfles)
  • Laisser tremper 12 h minimum

Le lendemain

  • Jeter l’eau de trempage
  • Rincer les amandes
  • Déposer les amandes dans un mixeur ou blender
  • Ajouter l’eau, le sel et le miel
  • Mixer 1 à quelques minutes
  • Extraire le lait d’amande soit en une seule étape : verser le contenu du mixer dans une étamine au dessus d’un récipient en pressant pour bien retirer tout le lait, soit en 2 temps : filtrer le lait au travers d’une passoire sur un grand récipient en écrasant la pulpe de la passoire puis filtrer le « lait » dans une étamine (ou mettre des bandes de gaze dans une passoire) en pressant là encore pour bien retirer tout le lait ! (nous utilisons mousseline à gelée)

Ne jetez pas le hachis d’amande de la passoire et de l’étamine, il s’appelle okara (comme le nom du résidu du lait de soja) et en effectuant une recherche sur Google, vous découvrirez de nombreux usages.

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *