krachel, le petit pain brioché marocain

krachels le petit pain brioché marocain

krachels le petit pain brioché marocain

Peut-être, comme nous avant, vous ne connaissez pas le krachel, la petit pain brioché marocain. C’est vrai qu’il s’appelle également krichlate.

Cela est dommage, rattrapez-vous vite avec notre recette de ces brioches marocaines.

Ces brioches parfumées à l’anis et aux graines de sésames (et aussi un peu à la fleur d’oranger) sont idéales pour le petit déjeuner ou le goûter accompagnées de beurre et de miel.

Elles semblent originaire de la région de Fez. Mais, elles ont également leurs cousines avec les brioches algériennes : les Chriks.

Les krachels se mange encore tièdes. Si vous les préparez à l’avance (ils conservent quelques jours dans une boîte), passez les au four rapidement pour les faire tiédir juste avant de les servir.

Annie Moulaert nous demande  : «Je pourrais avoir votre recette svp merci» depuis la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, tout comme Zine Ram et Naima Djoudi dans le groupe Déco, Récup, Cuisine, Couture & Co (vente interdite ). 3 autres internautes : angie_glasgow, h.qmalika et miammiam_ ont effectué la même requête mais depuis le compte Instagram de la cuisine de mémé Moniq.

Voici donc notre recette de krachel, le petit pain brioché marocain (pour environ 15 pains)

pas mal les krachels avec du beurre de pêche

pas mal les krachels avec du beurre de pêche

Ingrédients pour des krachels

  • 3 cuiller à café de levure déshydraté de boulanger (ou une dose de levure fraîche)
  • 150 g sucre + un morceau
  • 150 g de beurre
  • 1 œuf + 1 jaune
  • 150 ml lait
  • 1 dl d’eau de fleur d’oranger
  • 1 cuiller à café de sel
  • 4 cuiller à soupe de grains de sésame
  • 1 cuiller à soupe de grains d’anis
  • 850 g de farine
brioches marocaines ou krachel

brioches marocaines ou krachel

Préparation de krachels

  • Mettre la levure et le sucre avec une cuiller à soupe d’eau dans un bol
  • Placer le bol près d’une source de chaleur (un radiateur par exemple)
  • Faire fondre le beurre dans une casserole ou au micro-ondes
  • Dans le bol d’un pétrin, verser la farine, et ajouter le sel et le sucre puis l’oeuf
  • Commencer à pétrir la pâte
  • Verser le beurre et 3 cuillers à soupe de sésame et les grain d’anis ainsi que la levure montée (mousseuse)
  • Ajouter le lait tout en continuant le pétrissage  jusqu’a ce que la pâte se détache des parois (pétrir environ 10 minutes)
  • Recouvrir le bol d’un linge humide et laisser lever au moins 1 h dans un endroit chaud sans courant d’air
  • Séparer la pâte en 15 boules environ
  • Les poser sur 1 ou 2 plaque(s) garnie(s) d’un tapis de cuisson
  • Recouvrir les plaques d’un linge humide et laisser pousser environ 30 minutes dans un endroit chaud sans courant d’air
  • Préchauffer le four a 200° C (Th. 6-7)
  • Battre le jaune d’oeuf dans une tasse ajouter un peut d’eau
  • Badigeonner à l’aide d’un pinceaux les pains avec le jaune d’oeuf dilué
  • Saupoudrer du reste de graines de sésame
  • Enfourner pour 15 minutes environ (tester la cuisson en plantant un couteau, la lame doit ressortir sèche)
  • Sortir les plaques du four et poser les brioches sur une grille afin qu’elles refroidissent
krachel avant cuisson

krachel avant cuisson

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *