kouign-amann ou kouign amann

kouign amann

kouign amann

Le kouign amann est une véritable institution bretonne, un gâteau de Douarnenez. Kouign signifie «gâteau» et amann «beurre» ce qui donne des indications sur la teneur en matière grasse… de cette pâtisserie.

Vous l’avez compris, si vous souhaitez préserver votre ligne pour la plage, passez momentanément votre chemin et attendez les pulls amples de l’hiver avant de vous attaquer à cette recette 🙂

C’est un conseil que suivront ou pas les personnes qui nous ont demandé la recette. Et, elles sont nombreuses 😉

Dans l’Instagram de mémé Moniq, c’est annestriving qui voudrait bien la recette, sur le Twitter de mémé Moniq, ce sont Didou63‏ et Lettres et Romans tandis que dans le groupe Facebook fait maison spécial cuisine, Fabienne Delaye  et dans le groupe Douceurs & co., c’est Carole Cappellini qui nous demandent la recette.

Ce kouign-amann peut se conserver une semaine hors du frigo, mais nous n’avons pas réussi à le conserver pour cette durée… 

Voici donc notre recette de kouign amann pour 2 kouign-amann

Ingrédients pour un kouign amann

  • 650 g de farine de blé
  • 100 g de farine de sarrasin
  • 15 g de levure de boulanger sèche
  • 10g de sel fin
  • 200 ml d’eau
  • 200 ml de lait entier
  • 750 g de beurre demi-sel (et ce n’est pas une faute de frappe : 3/4 de kilo de beurre demi-sel)
  • 220 g de sucre

Préparation du kouign-amann

  • Placer le levure dans une tasse avec un sucre et un peu d’eau près d’une source de chaleur
  • Dans le bol d’un pétrin, mélanger à sec les 2 farines et le sel
  • Incorporer progressivement la levure mousseuse, l’eau et le lait
  • Pétrir la pâte pendant 10 minutes puis former une boule
  • Recouvrir le bol d’un linge humide et laisser lever 1 h 30 à 2 h dans un endroit chaud sans courant d’air
  • Placer la pâte dans un torchon à température ambiante et laisser lever pendant 30 minutes
  • Mettre ensuite la pâte dans un torchon au réfrigérateur 30minutes
  • Malaxer le beurre à la main puis en faire un rectangle d’environ 0,5 cm d’épaisseur et le mettre au frais dans un réfrigérateur pendant 10 à 20 minutes
  • Abaisser la pâte en forme de rectangle et placer le beurre dessus (le rectangle de pâte doit être légèrement plus grand que celui de beurre)
  • Plier le rectangle de pâte en 2 puis étaler la pâte jusqu’à l’obtention d’un nouveau rectangle de 0,5 cm d’épaisseur en veillant que le beurre ne s’échappe pas sur les côtés
  • Répéter l’opération du point précédent
  • Saupoudrer la moitié de pâte avec la moitié de sucre, plier en 2 et répéter l’opération en saupoudrant avec le reste de sucre et en pliant une fois supplémentaire
  • Remettre la pâte 30 minutes au réfrigérateur
  • Graisser 2 moules ronds puis les saupoudrer de sucre
  • Étaler la pâte et couper la pâte en 2 parts pour former 2 carrés un peu plus grands que le diamètre des moules
  • Disposer chaque part dans un moule et rabattre les coins vers l’intérieur
  • Laisser reposer 30 minutes la pâte dans les moules à température ambiante en couvrant d’un linge les moules
  • Préchauffer le four à 180° C (Th. 6).
  • Enfourner 40 à 45 minutes.
  • Au sortir du four, laisser tiédir avant de démouler.
  • Servir froid ou tiède.

Nos présences en ligne

FacebookInstagramTwitterTumblrTumblr recettes de famille – Pinterest – SnapchatWeheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine
Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *