Archive for the Category » Boulangerie «

petits pains ou pain au mascarpone

Last updated by at .

petits pains ou pain au mascarpone

petits pains ou pain au mascarpone

Alors que nous préparions une tarte café chocolat au mascarpone (la recette sera en ligne prochainement), mais nous nous sommes aperçus que nous avions commander beaucoup trop de mascarpone dans nos listes de course ! Comme nous devions refaire du pain, nous avons eu l’idée de préparer du pain au mascarpone ! Ni une ni deux, nous voilà lancé à réaliser cette recette 😃

Au final ces petits pains au mascarpone sont très bons et orignaux, gonflés, moelleux et tendres à souhait ! 

Ce sont Tatatricot et lapintadeaixoise  depuis le compte Instagram de mémé Moniq qui nous ont demandé la recette de nos pains 😃

Avec du retard, voici notre recette du pain au mascarpone.

Ingrédients du pain au mascarpone

  • 2 cuillers à café de levure 
  • 1 carré de sucre
  • 375 g de farine
  • 50 g de sucre 
  • Une pincée de sel
  • 125 g de mascarpone
  • 2 oeuf
  • 3 cl de lait + un peu pour la dorure 

Préparation du pain au mascarpone

  • Dans un petit bol, mettre la levure avec un morceau de sucre et un peu d’eau tiède
  • Faire « mousser » la levure sur le coin d’un radiateur
  • Dans le bol du pétrin verser la farine, le sucre et le sel puis mélanger
  • Ajouter les oeufs puis le mascarpone, le lait et la levure montée
  • Continuer de pétrir jusqu’à obtenir une pâte lisse, homogène et un peu collante (ne pas ajouter de farine)
  • Laisser encore pétrir la pâte 5 à 10 minutes à vitesse moyenne
  • Couvrir le récipient d’un linge humide et laisser reposer et lever la pâte 1 heure minimum dans un endroit chaud sans courant d’air
  • Fariner une tôle de cuisson au four
  • Mélanger la pâte puis la diviser en 8 (on divise en 2 puis en 2, etc.)
  • Façonner les pâtons en boules  
  • Couvrir la tôle d’un linge humide et laisser reposer et lever les pâtons 1 heure minimum dans un endroit chaud sans courant d’air
  • Préchauffer le four a 180° C  (Th. 6)
  • À l’aide d’un pinceau, mettre un peut de lait sur les petit pain
  • Enfourner pour 20 a 25 minutes de cuisson

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rúgbrauð (pain de seigle islandais)

Rúgbrauð (pain de seigle islandais)

Rúgbrauð (pain de seigle islandais)

Le Rúgbrauð est un pain de seigle islandais. À l’origine, il est cuit à proximité de geysers (ils produisent de la chaleur). Nous avons repéré la recette via une vidéo de BBC Travel sur Facebook (en anglais).

Ses particularités ? Sa cuisson bien évidemment (à la vapeur). Mais aussi le fait qu’il n’y ait aucun temps de levée (c’est de la levure chimique et non de la levure de boulanger qui est utilisé). En outre, ce pain n’a pas de croûte.

Ce pain est légèrement sucré. À la maison, Maman a trouvé qu’il ressemblait à du pain d’épices. Il est plutôt sombre (pas au point du Pumpernickel allemand, mais il est évident qu’il n’est pas clair comme notre baguette).

Il se marie très bien avec des aliments salés et/ou fumées, type saumon fumé ou hareng. On peut aussi l’agrémenter de beurre seul, ou avec du fromage. Mais bon, c’est avant tout un pain, donc il se déguste comme n’importe quel pain y compris avec de la confiture.

Autre point important, on lui donne le surnom de pain tonnerre (þrumari) en Islande, car il peut entraîner des flatulences si on en consomme trop ! Normalement, avec la recette que nous donnons, le pain ne sera pas très gros, donc pas trop de risques 😉

Seulement, il n’y a pas vraiment de geyser à proximité de Lille… 😉 Du coup, nous avons trouvé une solution de repli : la mijoteuse (slow cooker) ! Nous vous conseillons de tester le montage dessous de plat + moule avant de réaliser le pain pour être sûr que vous pourrez bel et bien fermer la mijoteuse (voir vers la fin de la recette, ci-dessous).

Il existe d’autres techniques de cuisson (peut-être plus proche de la traditionnelle, mais le temps de cuisson sera plus important) : immerger le moule fermé dans une source d’eau chaude… et ce pendant une douzaine d’heures. Mais rien de vous empêche d’utiliser un cuit vapeur (le couscoussier peut-être le cuit vapeur idéal pour ce pain)

Catherine Felt nous a demandé la recette sur la page Facebook de mémé Moniq. Daniele Debontridder s’est aussi avérée être intéressée par notre recette dans le groupe Facebook Les Amis De La Cuisine Du Terroir.

Voici donc notre recette de Rúgbrauð (pain de seigle islandais), en version petite taille.

Ingrédients du Rúgbrauð ou pain de seigle islandais

  • 125 g de farine de seigle
  • 100 g de farine de blé
  • 1/2 sachet de levure chimique (5 à 7 g)
  • 50 g de sucre roux (nous avons employé de la vergeoise blonde, mais le sucre de canne fonctionne également)
  • 1 pincée de sel
  • 130 ml de lait
  • 1 cuillère à soupe de mélasse (il est rare d’en trouver en France, la nôtre vient d’Allemagne, on la trouve sous le nom de Goldsaft- Golden Syrup en Angleterre)
  • 1 – 1,5 l d’eau (pour la cuisson, donc celle du robinet convient très bien)

Préparation du Rúgbrauð ou pain de seigle islandais

  • Dans une casserole, mettre le lait à chauffer
  • retirer du feu dès frémissement (attention, le lait bouillant monte très vite dans la casserole, il faut le surveiller)
  • Ajouter la mélasse dans le lait en remuant : elle doit fondre. Réserver
  • Dans une terrine, mélanger la farine de seigle et la farine de blé
  • Ajouter la levure, le sucre et le sel aux farines et mélanger
  • Creuser un puit et verser le lait tiédi
  • Commencer à mélanger avec l’aide d’une cuillère en bois, puis continuer à pétrir à la main.
  • Former une boule qui ne colle plus (toute la farine doit y être incorporée)
  • Beurrer un moule rond ou rectangulaire de taille moyenne : il doit au maximum être rempli aux 2/3 de pâte (on peut à défaut utiliser une boite de conserve vidée de son contenu et lavée, ou même un bol en céramique)
  • Placer la pâte dans le moule graissé
  • Découper une feuille d’aluminium un peu plus large que le dessus du moule. La fixer sur le moule à l’aide d’un élastique
  • Placer un dessous-de-plat (ou une grille) dans le fond de la mijoteuse puis y poser le moule
  • Remplir le slow cooker d’eau petit à petit : l’eau doit atteindre le moule
  • Poser le couvercle de la mijoteuse
  • Allumer la mijoteuse en mode fort (ne pas oublier de la brancher pour ce faire…) et laisser cuire pendant 4 h-4 h 30 en s’assurant qu’il y ait toujours de l’eau dans le slow cooker (sinon en remettre)
  • Attention à ne pas se brûler lorsque l’on ouvre la mijoteuse (la vapeur brûle), de même lorsqu’on sort le moule de la mijoteuse ou pour enlèver le papier alu du moule
  • Démouler le pain et le laisser refroidir sur une grille

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Kouglof salé, la recette

Kouglof salé

Kouglof salé

Avec nos origines alsaciennes, nous ne manquerions pour rien au monde l’occasion de réaliser un kouglof. Habituellement, nous réalisons le kouglof nature : la recette traditionnelle, sucrée, avec seulement quelques amandes pour le décor.

Mais cette fois-ci, c’est vers une recette salée que nous nous sommes tournées. L’avantage ? Les ingrédients de ce kouglof sont très courants. On les retrouve dans la majorité des cuisines. Il existe également des recettes de kouglof au saumon fumé. Ici, les seuls ingrédients ajoutée à la recette d’origine sont des oignons, des olives, du fromage et du bacon (qui peut-être remplacé par du saumon fumé).

Cependant, ne vous y prenez pas à la dernière minute pour réaliser ce gâteau. Un kouglof est une pâte levée, il a besoin de temps de repos.

Cette recette nous a été demandé de toutes parts : Kathelyne dans le Snapchat de l’une d’entre nous, dans le Twitter de mémé Moniq par Plasterium, et enfin dans les groupes Facebook Douceurs & coCuisine en tout genre (multi délices, kitchenaid, actifry, delicook, etc.) et Fait maison et discussions en tous genres (respectivement par Carole CappelliniChrystelle Laurencon et Céline Lacour).

Voici donc notre recette de kouglof salé pour 1 gros kouglof qui se manger tiède ou froid.

Ingrédients du kouglof salé

  • 450 g de farine
  • 2 cuillère à café de levure de boulanger déshydratée
  • 1 morceau de sucre
  • 2 œufs
  • 200 ml de lait
  • 2 cuillères à café de sel
  • 150 g de beurre
  • 1 oignon
  • 100 g de bacon
  • 70 g de fromage à pâte dure (type emmental, edam, leerdammer, etc.)
  • 50 g d’olives vertes dénoyautées (poids égoutté)

Préparation du kouglof salé

  • Sortir les œufs du frigo pour qu’ils soient à température ambiante
  • Dans une petite tasse, placer la levure avec le morceau de sucre. Ajouter de l’eau tiède jusqu’à couvrir la levure. Laisser reposer jusqu’à temps que la préparation devienne mousseuse
  • Monter le pétrin sur un robot ménager et mettre la farine dans le bol du robot
  • Fouetter légèrement les œufs
  • Faire tiédir le lait (dans une casserole ou au micro-ondes)
  • Dans la farine, ajouter les œufs, le lait et la levure une fois mousseuse et pétrir 5 minutes à vitesse lente
  • Couper le beurre en morceaux
  • Ajouter le sel et le beurre dans la préparation à base de farine
  • Pétrir 10 minutes (toujours en vitesse lente) en raclant de temps à autres les bords du bol avec une spatule (pour que le beurre s’incorpore bien)
  • Pendant ce temps (ce n’est pas grave si on dépasse un peu les 10 minutes 😉), éplucher l’oignon et le hacher finement. Couper le bacon en lanières. Râper le fromage. Couper les olives en 4
  • Ajouter ces ingrédients (oignon, bacon, fromage et olives) à la pâte et continuer de pétrir jusqu’à ce qu’ils soient incorporés
  • Enlever le bol du batteur, le couvrir d’un linge et laisser reposer dans un endroit chaud et à l’abris des courants d’air pendant 1 h
  • Beurrer un moule à kouglof.
  • Pétrir légèrement la pâte à la main (la dégazer), puis la déposer dans le moule à kouglof. Couvrir du linge, et laisser lever à nouveau 45 minutes
  • Préchauffer le four à 190° C (Th. 6-7)
  • Enfourner le kouglof 45 à 50 minutes
  • Démouler le gâteau encore tiède

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille – Pinterest – Snapchat – Weheartit – Foodreporter (Nous tentons un retour) – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !