Archive for the Category » Boisson «

recette du café dalgona

Last updated by at .

recette pour faire cafe dalgona
café dalgona

On est un peu en retard sur la mode mais on devait tester le café dalgona dont nous publions la recette ! Ce café fouetté a été surnommé café de la quarantaine suite à son succès pendant le confinement dû au Coronavirus Covid 19.

Le café dalgona est originaire de Corée du Sud. Il s’apparente au Phitti Hui, café battu préparé en Inde et au Pakistan.

Conseil pour la dégustation : ne pas hésiter à mélanger la mousse au café avec le lait 🙂

C’est dans le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq que Louse Labourer, Sylvie Borderie et Marguerite Carpentier nous ont demandé la recette de cette boisson. Et pour Benoit Grandsare, sa demande de la recette du café dalgona était dans Le Panier à idées: créations, cuisine, déco….

Voici donc notre recette de café dalgona pour 1 personne (1 tasse).

Ingrédients pour du café dalgona

  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de café soluble
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 1 tasse de lait (20 – 25 cl)
  • Facultatif : cacao

Préparation du café dalgona

  • Dans une jatte, mélanger le sucre et le café soluble
  • Ajouter l’eau et, à l’aide d’un fouet, mélanger énergiquement pendant quelques minutes (on peut utiliser un fouet électrique pour faciliter l’opération) jusqu’à ce que la préparation devienne épaisse et mousseuse et s’éclaircisse
  • Verser le lait (froid ou chaud) dans une tasse
  • À l’aide d’une cuillère, déposer la crème de café au-dessus du lait
  • Facultatif : saupoudrer le tout d’un peu de cacao

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net. 😉

recette pour préparer cafe dalgona
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

tepache, la bière mexicaine à base d’ananas

recette pour faire du tepache, la bière mexicaine à base d'ananas
tepache, la bière mexicaine à base d’ananas

Le tepache ou tepache de piña est une sorte de bière mexicaine à base d’ananas.

La saveur de cette boisson fermentée nous a fortement étonnée : pas vraiment déplaisante, mais franchement surprenante (ce n’est pas du tout le goût d’un jus d’ananas !).

Dans les rues de Mexico, les vendeurs ambulants vendent toutes sortes d’aguas frescas, dont le tepache. Jusqu’au XVIe siècle, le tepache était préparé à base de maïs. Au Mexique, il se boit parfois mélangé à de la bière

On peut parfumer cette boisson selon ses envies : avec des épices (grains de maniguette, grains de coriandre, grains de poivre noir, grains de poivre de Java, étoiles de badiane, cardamome, gingembre frais…) et même du tamarin ou des peaux de banane !

Pour donner une belle couleur dorée à cette boisson, mieux vaut utiliser du sucre brun. Les recettes originales emploient souvent du sucre rapadura, mais du sucre de canne fonctionne parfaitement. Nous avons utilisé un mix de sucre blanc et roux.

Si l’on laisse le tepache fermenter trop longtemps, il prendre un goût et une odeur de vinaigre. Toujours avoir en tête que dans un climat chaud, la fermentation est plus rapide que dans un climat froid.

A priori, les peaux d’ananas peuvent être réutilisés 2-3 fois pour préparer une nouvelle boisson fermentée. Et avec la rapidité de préparation de cette recette, ce serait dommage de ne pas en profiter !

N’hésitez pas à utiliser du matériel stérilisé au préalable, comme nous les conseillons toujours dans nos recettes de fermentation, que ce soit le kéfir, le kombucha ou le levain.

Comme la recette nous a été demandée par plus de 30 personnes. Exceptionnellement, nous ne citons pas tout le monde. Les demandent viennent de la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, du compte Instagram de mémé Moniq, des groupes tel que fait maison spécial cuisine, Fait maison et discussions en tous genres, Faim de loup : gourmand et surtout curieux, le groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq, Le Panier à idées: créations,cuisine,déco….,

Sûrement qu’ils ont tous été conquis par la combinaison de l’utilisation des pelures d’ananas (oui, c’est anti-gaspi) et l’évocation des vacances au soleil. 😉

Voici donc notre recette de tepache pour 2 bons litres.

Ingrédients du tepache

  • Les pelures d’1 ananas bio
  • 1 bâton de cannelle
  • 5 clous de girofle
  • 200 g de sucre
  • 2 litres d’eau
  • Facultatif : 2-3 tranches d’ananas (pulpe)

Préparation du tepache

  • Bien laver l’ananas avant de l’utiliser (le frotter avec une brosse)
  • Détailler les pelures d’ananas en grossier morceaux
  • Si souhaité, couper quelques cubes de pulpe d’ananas
  • Dans un grand bocal en verre ou en terre (pas de fer !), placer le sucre, la cannelle, les clous de girofle, les pelures d’ananas et la pulpe de l’ananas
  • Couvrir de l’eau
  • Fermer le bocal avec un torchon propre maintenu par un linge
  • Laisser reposer 24 h
  • Au bout de ce temps, si de la mousse blanche s’est formée à la surface, la retirer
  • Mélanger un peu avec une cuillère en bois et refermer le bocal (toujours avec le linge)
  • Laisser reposer 24 h à 48 h
  • Filtrer la préparation, ajouter un peu de sucre et/ou un peu d’eau selon le goût (nous avons ajouté du sucre), bien mélanger
  • La boisson est propre à consommer dès à présent, mais pour plus de pétillant, procéder aux étapes suivantes.
  • Verser la préparation dans des bouteilles qui résistent à la pression (type bouteilles à limonade)
  • Laisser ces bouteilles à température ambiante pendant 1 à 3 jours en les ouvrant 1-2 fois par jour : lorsque le « pshit » devient bien net, placer les bouteilles au réfrigérateur
  • Servir frais

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour préparer du tepache, la bière mexicaine à base d'ananas
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

faire son kombucha, boisson fermentée au thé

recette pour faire son kombucha maison, une boisson fermentée à base de thé
kombucha maison, boisson fermentée à base de thé

Après le kéfir, le levain, le ginger bug… voici le kombucha ! Cette boisson fermentée à base de thé est depuis quelques temps en vogue outre-Atlantique.

En Russie et en Chine, la réputation du kombucha n’est plus à faire. En Russie, on nomme la mère de kombucha « champignon à thé », « champignon japonais » ou « champignon de Mandchourie ». La boisson qui en résulte est parfois appelée kvas de thé.

La mère de kombucha

Le thé kombucha n’est pas bien compliqué à préparer. Le plus difficile est de se procurer une mère de kombucha ou SCOBY (un acronyme anglais signifiant Symbiotic Culture Of Bacteria and Yeast, soit en français : culture symbiotique de bactéries et levures).
Elle ressemble à un champignon tout plat.

Pour dégoter votre mère de kombucha, ne pas hésiter à regarder sur les groupes Facebook spécialisés dans ces échanges, voire sur des sites internet. À défaut, on peut aussi l’acheter…

En général, lorsqu’on reçoit une mère, un peu de liquide l’accompagne : il ne faut pas le jeter, car il servira à réaliser le kombucha.

Un conseil pour votre premier essai : si la mère de kombucha que vous avez reçue est assez grande, ne pas hésiter à la couper en deux avec une paire de ciseaux propres.
Conserver la moitié dans un peu de jus au frigo ou au congélateur, elle sert de « garantie » si la fermentation tourne mal…

La fermentation

Lors de la fermentation, une pellicule se forme à la surface du thé, puis s’épaissir : c’est la mère de kombucha qui s’étend, qui crée une nouvelle mère.

Pour savoir si le kombucha est prêt, ne pas hésiter à le goûter : il doit avoir le bon équilibre entre sucre et acidité. Plus on laisse fermenter longtemps, plus le côté sucré disparaîtra au profit du côté acidulé. S’il fermente trop le kombucha aura un goût vinaigré.

Sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Carole Perinaud, Coco Cocotte, Micheline Sengelin et Beatrice Fortems Vaution nous ont demandé la recette.

Voici donc notre recette de kombucha pour un gros litre.

Conseil pour la fabrication

Attention, la préparation du kombucha peut attirer des mouchettes… si celles-ci réussissent à pondre des œufs sur la mère de kombucha, vous vous retrouverez avec un élevage de vers et tout sera bon à jeter…

Pour éviter ce désagrément, une solution consiste à utiliser un bocal beaucoup plus grand (4-5 l) fermé hermétiquement pour faire fermenter le kombucha. Dans ce cas, il faudra penser à ouvrir le bocal régulièrement (plusieurs fois par jour) pour « l’aérer », renouveler l’air.

Dans tous les cas, il faut utiliser des ustensiles propres, voire stérilisés/ébouillantés, et bien se laver les mains pour éviter de contaminer la fermentation.

Ingrédients pour du kombucha

  • 2 cuillères à café de feuilles de thé noir (nature ou parfumé, selon le goût)
  • 70 g de sucre
  • 1 mère de kombucha (ou SCOBY)
  • 10 cl de kombucha (le jus dans lequel baigne la mère, en conserver un peu à chaque préparation)
  • Facultatif : des fruits et/ou épices pour la seconde fermentation

Préparation du kombucha

  • Faire bouillir 1 l d’eau dans une casserole ou une bouilloire
  • Dans un grand pichet résistant à la chaleur, mettre les feuilles de thé
  • Verser l’eau bouillante sur le thé et laisser infuser 10 minutes
  • Dans un grand bocal en verre (1,5 L), mettre le sucre
  • Verser le thé dans le bocal en le filtrant avec une passoire
  • Mélanger le thé avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le sucre se dissolve
  • Laisser reposer dans un coin de la cuisine toute une nuit (ou quelques heures jusqu’à ce que le mélange soit à température ambiante, pas plus de 28°C)
  • Poser délicatement la mère de kombucha (scoby) dans le thé le côté le plus lisse et le plus brillant au-dessus
  • Fermer le bocal avec une gaze maintenue par un élastique
  • Laisser fermenter 7 à 10 jours dans un coin de votre cuisine (mais pas en plein soleil)
  • Après fermentation, le kombucha a un goût acidulé, ressemblant légèrement à du cidre
  • Mettre la préparation en bouteille en conservant environ 10 cl pour une prochaine fermentation
  • Pour plus de pétillant, laisser fermenter 1 ou 2 jours en bouteille. Si désiré, parfumer avec des fruits ou épices pendant cette seconde fermentation

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire son kombucha maison, une boisson fermentée à base de thé
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉