Archive for the Category » Boisson «

faire son kombucha, boisson fermentée au thé

Last updated by at .

recette pour faire son kombucha maison, une boisson fermentée à base de thé
kombucha maison, boisson fermentée à base de thé

Après le kéfir, le levain, le ginger bug… voici le kombucha ! Cette boisson fermentée à base de thé est depuis quelques temps en vogue outre-Atlantique.

En Russie et en Chine, la réputation du kombucha n’est plus à faire. En Russie, on nomme la mère de kombucha « champignon à thé », « champignon japonais » ou « champignon de Mandchourie ». La boisson qui en résulte est parfois appelée kvas de thé.

La mère de kombucha

Le thé kombucha n’est pas bien compliqué à préparer. Le plus difficile est de se procurer une mère de kombucha ou SCOBY (un acronyme anglais signifiant Symbiotic Culture Of Bacteria and Yeast, soit en français : culture symbiotique de bactéries et levures).
Elle ressemble à un champignon tout plat.

Pour dégoter votre mère de kombucha, ne pas hésiter à regarder sur les groupes Facebook spécialisés dans ces échanges, voire sur des sites internet. À défaut, on peut aussi l’acheter…

En général, lorsqu’on reçoit une mère, un peu de liquide l’accompagne : il ne faut pas le jeter, car il servira à réaliser le kombucha.

Un conseil pour votre premier essai : si la mère de kombucha que vous avez reçue est assez grande, ne pas hésiter à la couper en deux avec une paire de ciseaux propres.
Conserver la moitié dans un peu de jus au frigo ou au congélateur, elle sert de « garantie » si la fermentation tourne mal…

La fermentation

Lors de la fermentation, une pellicule se forme à la surface du thé, puis s’épaissir : c’est la mère de kombucha qui s’étend, qui crée une nouvelle mère.

Pour savoir si le kombucha est prêt, ne pas hésiter à le goûter : il doit avoir le bon équilibre entre sucre et acidité. Plus on laisse fermenter longtemps, plus le côté sucré disparaîtra au profit du côté acidulé. S’il fermente trop le kombucha aura un goût vinaigré.

Sur la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Carole Perinaud, Coco Cocotte, Micheline Sengelin et Beatrice Fortems Vaution nous ont demandé la recette.

Voici donc notre recette de kombucha pour un gros litre.

Conseil pour la fabrication

Attention, la préparation du kombucha peut attirer des mouchettes… si celles-ci réussissent à pondre des œufs sur la mère de kombucha, vous vous retrouverez avec un élevage de vers et tout sera bon à jeter…

Pour éviter ce désagrément, une solution consiste à utiliser un bocal beaucoup plus grand (4-5 l) fermé hermétiquement pour faire fermenter le kombucha. Dans ce cas, il faudra penser à ouvrir le bocal régulièrement (plusieurs fois par jour) pour « l’aérer », renouveler l’air.

Dans tous les cas, il faut utiliser des ustensiles propres, voire stérilisés/ébouillantés, et bien se laver les mains pour éviter de contaminer la fermentation.

Ingrédients pour du kombucha

  • 2 cuillères à café de feuilles de thé noir (nature ou parfumé, selon le goût)
  • 70 g de sucre
  • 1 mère de kombucha (ou SCOBY)
  • 10 cl de kombucha (le jus dans lequel baigne la mère, en conserver un peu à chaque préparation)
  • Facultatif : des fruits et/ou épices pour la seconde fermentation

Préparation du kombucha

  • Faire bouillir 1 l d’eau dans une casserole ou une bouilloire
  • Dans un grand pichet résistant à la chaleur, mettre les feuilles de thé
  • Verser l’eau bouillante sur le thé et laisser infuser 10 minutes
  • Dans un grand bocal en verre (1,5 L), mettre le sucre
  • Verser le thé dans le bocal en le filtrant avec une passoire
  • Mélanger le thé avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le sucre se dissolve
  • Laisser reposer dans un coin de la cuisine toute une nuit (ou quelques heures jusqu’à ce que le mélange soit à température ambiante, pas plus de 28°C)
  • Poser délicatement la mère de kombucha (scoby) dans le thé le côté le plus lisse et le plus brillant au-dessus
  • Fermer le bocal avec une gaze maintenue par un élastique
  • Laisser fermenter 7 à 10 jours dans un coin de votre cuisine (mais pas en plein soleil)
  • Après fermentation, le kombucha a un goût acidulé, ressemblant légèrement à du cidre
  • Mettre la préparation en bouteille en conservant environ 10 cl pour une prochaine fermentation
  • Pour plus de pétillant, laisser fermenter 1 ou 2 jours en bouteille. Si désiré, parfumer avec des fruits ou épices pendant cette seconde fermentation

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire son kombucha maison, une boisson fermentée à base de thé
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

sirop de cerise maison

recette pour faire du sirop de cerise maison
Sirop de cerises maison

Lors de la récolte des fruits, il nous arrive avec certains d’entre eux de préparer des sirops de fruit comme pour ce sirop de cerise maison.

La recette pour préparer ce sirop de fruit maison nous a été demandée par Anne Marie Warsage et Gara Toi dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq.

Dans le groupe Fait maison et discussions en tous genres, c’est Rose Hurteau qui écrit : «bonsoir possible d avoir la recette svp merci bonne soirée».

Comme expliqué dans notre recette de gelée de cerises, nous utilisons un extracteur de jus à chaud (à vapeur). À partir de là, 2 possibilités : soit faire directement du sirop de cerise depuis l’extracteur, soit récupérer le jus et faire son sirop dans une bassine.

On vous explique les 2 méthodes dans la suite, mais aussi comment faire pour obtenir du jus sans extracteur.

Voici donc nos recettes pour faire du sirop de cerise maison.

Ingrédients pour du sirop de cerise

  • Cerises
  • Sucre (de 400 g à 1 kg à l’extracteur jusque l’équivalent au poids de jus de cerises pour la méthode traditionnelle)

Obtenir du jus de cerise sans équipement spécifique

  • Laver, sécher, équeuter et dénoyauter les cerises (on conserve les noyaux que l’on place dans une étamine)
  • Verser les cerises dans une grande marmite, cocotte ou fait tout avec 1 verre d’eau
  • Mettre à chauffer à feu moyen environ 30 minutes
  • Passer le contenu du récipient au chinois (ou dans une étamine) pour récupérer le jus
  • Bien presser les fruits afin d’extraire le maximum de jus

Obtenir du jus de cerise à l’extracteur à vapeur

  • Quelque soit la marque, le système est toujours identique. Il suffit de emplir de cerises lavées et équeutées la partie supérieure de l’extracteur. Nous gardons les noyaux pour préparer de la pâte de fruits car nous passons le « reste » des cerises au tamis du robot ménager. Compter 1 heure d’évaporation minimum.

Préparation du sirop de cerise à l’extracteur à vapeur

  • Procéder comme pour obtenir du jus de cerises à l’extracteur à vapeur mais ajouter 50 à 100 g de sucre par kilo de fruits placé dans l’extracteur.
  • Stériliser les bouteilles en y versant de l’eau bouillante puis en les retournant pour déverser l’eau bouillante dans l’évier (ou stériliser les pots au four)
  • Remplir les bouteilles à la sortir de l’extracteur et fermer hermétiquement aussitôt les bouteilles

Préparation du sirop de cerise

  • Peser le jus de cerises obtenu et le verser dans une bassine (ou une grande casserole)
  • Ajouter 1 kg de sucre par litre de jus
  • Porter à ébullition à 100° C (sirop à la nappe).et faire cuire 4-5 minutes
  • Stériliser les bouteilles en y versant de l’eau bouillante puis en les retournant pour déverser l’eau bouillante dans l’évier (ou stériliser les pots au four)
  • Verser en bouteilles et fermer hermétiquement aussitôt les bouteilles

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire du sirop de cerise maison
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉

Punch d’hibiscus sans alcool

recette pour faire du punch d'hibiscus ou eau de fleur de Jamaïque
punch d’hibiscus ou eau de fleur de Jamaïque

Ce punch d’hibiscus sans alcool s’apparente aux aguas frescas (eaux fraîches) mexicaines et plus précisément à l’agua de flor de Jamaica (eau de fleur de Jamaïque, à l’hibiscus).

L’hibiscus possède plusieurs noms : on parle donc aussi d’oseille de Guinée et de fleur de Jamaïque !

Cette boisson est très proche du bissap ou karkadé d’Afrique de l’Ouest.

On peut facilement changer les épices pour modifier le goût de la boisson et l’adapter à ses envies. Entre autres idées pour parfumer votre punch à l’hibiscus : gingembre, noix de muscade, cannelle, vanille, clous de girofle, citron…

Pour une version plus africaine, semblable à du bissap : de la menthe, de la fleur d’oranger, du pain de singe (baobab)…

Dans sa version mexicaine, ce punch d’hibiscus se boit très frais : dès que la boisson atteint une température ambiante, le placer au frigo jusqu’au moment de servir. Mais dans une version « bissap », le punch d’hibiscus peut aussi se boire chaud ou tiède (on dirait plutôt un thé à l’hibiscus dans ce cas).

Via la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq, Claire Leleu et Muriel Bertrand nous ont demandé la recette. Mais c’est dans les groupes Facebook que le plus grand nombre s’est laissé tenter : Coco Cocotte et Cécile Yaguibou dans Le Panier à idées: créations,cuisine,déco…., Matou Ouedraogo dans Fait maison et discussions en tous genres et Emi Lieb dans cuisine pâtisserie et boulangerie pour toutes et tous.

Voici donc notre recette de punch d’hibiscus pour 1 l.

Ingrédients du punch d’hibiscus sans alcool

  • 4 cuillères à café de fleurs d’hibiscus séchées
  • 1 litre d’eau
  • 2 clous de girofle
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 1 bâton de cannelle
  • 100 g de sucre

Préparation du punch d’hibiscus sans alcool

  • Mettre les fleurs et les épices dans une casserole
  • Couvrir le tout de l’eau
  • Faire chauffer la casserole à feu vif
  • Dès que l’eau bout, couper le feu et laisser infuser 15 min
  • Filtrer la boisson et incorporer le sucre
  • Bien mélanger
  • Laisser refroidir

Nos présences en ligne

Facebook – Instagram – Twitter – Tumblr – Tumblr recettes de famille –Pinterest – Snapchat – Weheartit – groupe WhatsApp Partage cuisine africaine – groupe Facebook La cuisine de mémé Moniq

Un commentaire, un avis, un petit coucou… sont toujours appréciés, et surtout nous sommes attentives à vos idées, reproches… pour faire évoluer ce blog et nos présences sur le net.

De même si vous cuisinez ou pâtissez une de nos recettes, indiquez nous le lien de votre publication ou envoyez nous la photo de votre réalisation à oe@oe-dans-leau.com avec le titre de la recette, nous essayerons de l’ajouter à la recette d’origine en indiquant que vous en êtes le cuisinier 😉

recette pour faire du punch d'hibiscus ou eau de fleur de Jamaïque
Vous aimez cette recette ? N’hésitez pas à la partager y compris sur Pinterest 😉