Beurres ou purées d’oléagineux : amandes, cacahuètes, noisettes, noix de cajou… 

beurre d'amande maison, une purée d’oléagineux

beurre d’amandes maison, une purée d’oléagineux

On connait tous au moins de nom le beurre de cacahuètes. Le beurre d’amandes est une alternative. En réalité, l’idée de réaliser ce beurre d’amande maison nous est venu suite à l’achat d’un pot de purée de noix de cajou ! Pourquoi ne pas faire nous même ces purées d’oléagineux (riches en matières grasses ont les qualifie parfois de beurre).

La question que l’on est en droit de se poser est : «cela sert à quoi ces beurres et purée d’oléagineux comme le beurre d’amande ?».

Ces purées d’amandes, de noisettes…  sont des préparations de base avec lesquelles il est possible de faire des tartinades sur du pain, des toasts, des crêpes… , de remplacer le beurre et la crème fraîche, de les ajouter à des vinaigrettes ou des sauces, pour agrémenter un potage, fabriquer des laits végétaux (recette : 1 bonne cuiller à soupe de purée dissoute dans un bol d’eau tiède, cependant nous n’avons pas encore testé même si nous avons préparé du lait d’amande pour une autre recette ! )

L’un des avantages du fait maison pour ces beurres ou purées d’oléagineux est le coût au kilo qui bien sûr est moindre (c’est la réflexion que nous nous sommes fait lors de l’achat de la purée de noix de cajou).  Un autre, inutile de courir au magasin en cas de besoin quand le pot est vide, il vous suffit de piocher dans les réserves d’amandes, de noix…, sans parler de la possibilité de choisir sa texture, de la sucrer ou saler, de faire une version crunchy.

Seule élément qui différencie la production maison de celle du commerce : le robot risque de chauffer le mélange !

Selon les purées, elles se préparent à partir de fruits non salés, complets ou non ce qui permet d’obtenir de la purée parfois appelée pâte ou du beurre :

  • d’amande blanche ou complète
  • de cacahuète
  • de noisette
  • de noix
  • de noix de cajou
  • de sésame blanche (tahin) et complète

Sakina Dekiouk dans la page Facebook de la cuisine de mémé Moniq voudrait bien notre recette car elle trouve cette recette intéressante 🙂 Voici donc en ligne notre recette de beurre d’amande que nous avons élargie à l’ensemble des purées d’oléagineux 🙂

Préparation du beurre d’amande ou autres purée d’oléagineux : amandes, cacahuètes, noisettes, noix de cajou

Difficile de donner des doses (1 pot de confiture, environ 300 g d’amandes) car c’est selon la quantité dont vous avez besoin… pour réaliser cette recette de beurre d’amande ou d’autres purée d’oléagineux ! Il est nécessaire de posséder un bon mixer, assez puissant (Seul, l’un de nos 3 mixeurs fonctionne pour réaliser cette recette !).

Certaines recettes préconisent de faire tremper les fruits une nuit avant de les mixer. Nous ne le faisons pas…

Verser les noisettes dans le bol du mixer et hacher-les.

Certains ajoutent une pincée de sel ou/et de sucre… cela nous arrive. Par contre, nous n’ajoutons pas d’huile… ce n’est pas nécessaire à notre avis !

Vous passez par le stade poudre d’amande (si vous réalisez un beurre d’amandes) mais il est nécessaire de continuer de mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse… Parfois, il est nécessaire de mixer 10 minutes.

N’hésitez pas à ouvrir régulièrement le mixe afin de « nettoyer » les parois du bac. De toute façon, il est conseillé de faire des pauses afin que le mélange ne chauffe pas trop.

Pour du crunchy ou beurre d’amande croustillant, on mélange à la purée des amandes hachées.

Mettre la pâte du beurre d’amande ou de la purée dans un pot qui se ferme.  Les purées d’oléagineux se conserver quelques semaines à température ambiante, à l’abri de la lumière hors du réfrigérateur (au réfrigérateur, plusieurs mois)

Parfois une couche d’huile apparaît sur le dessus de la pâte, c’est normal. Dans ce cas, mélanger l’huile,  la purée en battant avec une fourchette avant utilisation.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
About 

clarayseult alias mémé Moniq ou la cuisine de mémé Moniq. À l'origine de ce blog depuis notre enfance, nous continuons au travers de notre adolescence à parler de cuisine

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. Salut, je te remercie pour ce court résumé, il est très intéressant. Notre sujet coincide, pour cela je me permet de vous faire un petit lien seulement si tu n’y percois pas d’inconvénient. Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *